Le et le gaz naturel ont été mis sous pression en juin alors que les hausses de taux d’intérêt ont alimenté les craintes d’une récession prochaine. L’incertitude, associée à des prises de bénéfices, a provoqué une vague de ventes dans un large éventail de produits de base.

Le , un prix de référence majeur pour les achats de pétrole dans le monde, a chuté d’environ 5 % au cours du mois dernier. Dans le même temps, le gaz naturel a perdu un tiers de son volume et oscille désormais autour de ses plus bas niveaux sur plusieurs mois.

Pourtant, malgré le récent repli, compte tenu de la demande croissante dans tous les secteurs, les prix du pétrole et du gaz naturel devraient augmenter dans les mois à venir. En outre, les pénuries d’approvisionnement et les perturbations inattendues dues à des tensions géopolitiques accrues ou à des épidémies récurrentes de COVID-19 pourraient potentiellement faire grimper les prix.

Par exemple, la décision des travailleurs offshore norvégiens de prochainement apporte un soutien au prix du gaz naturel. Les investisseurs potentiels dans les actions pétrolières et gazières doivent donc surveiller de près les déséquilibres de l’offre et de la demande.

Selon la U.S. Energy Information Administration, les combustibles fossiles – dont le pétrole, le gaz naturel et le charbon – représentaient plus des deux tiers de la consommation d’énergie aux États-Unis en 2021.

“Le pétrole est la source d’énergie primaire la plus consommée aux États-Unis depuis qu’il a dépassé le charbon en 1950.”

Même si nous assistons à une évolution mondiale vers des sources d’énergie alternatives, les combustibles fossiles devraient rester la principale source d’énergie pour le reste de la décennie.

Sur la base de ces informations, voici deux fonds négociés en bourse (ETFs) sur l’énergie à acheter après les baisses de juin.

1. Fidelity MSCI Energy Index ETFs

  • Cours actuel : 19,66$
  • Fourchette sur 52 semaines : 12,26 $ – 25,47$
  • Rendement du dividende : 3,38%
  • Ratio de dépenses : 0,08 % par an

Le Fidelity® MSCI Energy Index ETF (NYSE:) investit dans des sociétés du secteur de l’énergie, principalement des producteurs de pétrole. Naturellement, ces sociétés voient leurs bénéfices augmenter lorsque les prix du pétrole augmentent. Le fonds a été coté pour la première fois en octobre 2013.

FENY, qui suit l’indice MSCI USA IMI Energy Index, détient actuellement 107 actions. Les 10 premiers noms représentent environ deux tiers des 1,7 milliard de dollars d’actifs nets. Il s’agit donc d’un fonds concentré.

Un tiers du portefeuille est détenu par Exxon Mobil (NYSE:) et Chevron (NYSE:). Les autres participations comprennent ConocoPhillips (NYSE:), EOG Resources (NYSE:), Occidental Petroleum (NYSE:) et Pioneer Natural Resources (NYSE:).

Depuis le début de l’année 2022, FENY a réalisé un rendement de 29,5 %, après avoir atteint un sommet pluriannuel de 25,47 $ le 8 juin. Mais depuis lors, des prises de bénéfices ont eu lieu et FENY a perdu plus de 22 %.

Les ratios cours/bénéfice (P/E) et cours/valeur comptable (P/B) de suivi sont de 16,39x et 2,61x. Grâce à ses frais annuels peu élevés, FENY peut intéresser un certain nombre d’investisseurs qui s’attendent à un retour aux noms du pétrole et du gaz, en particulier les actions XOM et CVX.

2. ETF Invesco Dynamic Energy Exploration & Production

  • Cours actuel : 26,03$
  • Fourchette sur 52 semaines : 14,02 $ – 36,69$
  • Rendement du dividende : 2,22%
  • Ratio des frais : 0,63 % par an

L’Invesco Dynamic Energy Exploration & Production ETF (NYSE:) investit dans 30 sociétés américaines qui explorent et produisent du pétrole et du gaz. Ces sociétés sont sélectionnées en fonction d’un certain nombre de critères, comme le prix et le momentum, la valeur fondamentale et l’action de la direction. Le fonds a été coté pour la première fois en octobre 2005.

PXE W1

PXE suit l’indice Dynamic Energy Exploration & Production Intellidex et est rééquilibré chaque trimestre. En termes d’allocations sectorielles, nous voyons l’exploration et la production de pétrole et de gaz (72,31%), le raffinage et la commercialisation du pétrole et du gaz (19,12%), le pétrole et le gaz intégrés (6,01%) et les services publics de gaz (2,57%), entre autres.

Les 10 premiers titres représentent près de 45 % des 281,3 millions de dollars d’actifs nets. Parmi elles figurent Occidental Petroleum, Diamondback Energy (NASDAQ:), EOG Resources, Valero Energy (NYSE:), Marathon Petroleum (NYSE:) et ConocoPhillips.

PXE est en hausse de 35 % depuis le début de l’année et a atteint un sommet pluriannuel au début du mois de juin. Toutefois, depuis lors, elle a perdu environ 28 % de sa valeur.

Les ratios cours/bénéfices (P/E) et cours/valeur comptable (P/B) à terme sont de 8,02x et 2,15x. Nous pensons que la récente baisse du cours offre une bonne opportunité pour les lecteurs qui cherchent à investir dans des actions basées sur les matières premières.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également