Les indices de référence américains, comme le , le et le NASDAQ 100, ont enregistré des rendements importants au cours des 12 derniers mois. Ils sont en hausse de 37 %, 41 % et 45 %, respectivement. Les premiers jours de la pandémie ont entraîné une forte volatilité des cours des actions et mis à l’épreuve la patience des investisseurs à long terme.

Cependant, des mesures de relance budgétaire et monétaire sans précédent, ainsi que l’amélioration du sentiment des consommateurs et des investisseurs, ont permis à de nombreuses actions d’effectuer des retours spectaculaires. Les données des maisons de courtage américaines montrent qu’au cours de l’année écoulée, les investisseurs particuliers de différentes tranches d’âge ont investi des capitaux dans des actions.

L’histoire du marché nous rappelle que l’investissement dans des actions robustes avec des décennies de croissance à venir peut aider à créer des portefeuilles multi-bagages. C’est pourquoi nous examinons aujourd’hui deux fonds négociés en bourse (FNB) que les nouveaux investisseurs pourraient envisager de rechercher pour compléter leur portefeuille à long terme.

1. ETF Invesco NASDAQ Next Gen 100

  • Cours actuel : 33,08
  • Fourchette de 52 semaines : 24,67 $ – 35,18
  • Rendement du dividende : 0,33 %.
  • Ratio des frais : 0,15 % par an

L’ETF Invesco NASDAQ Next Gen 100 ETF (NASDAQ 🙂 investit dans les 101e à 200e plus grandes sociétés non financières de la bourse .

La plupart des investisseurs connaissent bien l’indice NASDAQ 100 qui est composé des 100 plus grandes entreprises cotées au NASDAQ, à l’exception des entreprises du secteur financier.

Au lieu de cela, QQQJ se concentre sur les entreprises qui pourraient éventuellement se hisser au niveau du NASDAQ 100. Il a commencé à se négocier en octobre 2020.

Les entreprises des technologies de l’information ont la pondération la plus élevée (42,6 %) dans ce fonds, suivies par les soins de santé (19,51 %), les biens de consommation discrétionnaire (14,26 %), les services de communication (13,90 %) et autres.

Les dix premières entreprises représentent environ 20 % de l’actif net de 1,2 milliard de dollars, ce qui signifie que les fluctuations à court terme d’une seule action n’affecteront pas la valeur du fonds. Actuellement, les cinq premiers noms du fonds sont :

  • Crowdstrike Holdings Inc (NASDAQ 🙂 : groupe de cybersécurité dont le siège est à Sunnyvale, en Californie ; en hausse de 9 % depuis le début de l’année
  • Roku Inc (NASDAQ 🙂 : plateforme de divertissement en continu basée à San Jose, Californie ; en hausse de 4 % depuis le début de l’année ;
  • Fortinet Inc (NASDAQ 🙂 : société de cybersécurité basée à Sunnyvale, Californie ; en hausse de 54 % en cumul annuel ;
  • Old Dominion Freight Line Inc (NASDAQ 🙂 : groupe d’expédition de marchandises en vrac basé à Thomasville, en Caroline du Nord ; en hausse de 28 % depuis le début de l’année ;
  • Zscaler Inc (NASDAQ 🙂 : plateforme de sécurité en nuage dont le siège social est situé à San Jose, en Californie ; hausse de 4 % depuis le début de l’année.

Depuis le début de l’année 2021, le fonds a enregistré une performance de plus de 8 %, et a atteint un sommet historique à la mi-février. De même, le Invesco QQQ Trust (NASDAQ :), qui suit les rendements de l’indice NASDAQ 100, est également en hausse d’environ 9 %. Il a atteint un sommet historique ces derniers jours.

Nous pensons que le QQQJ devrait être sur le radar des investisseurs en 2021. Un certain nombre de noms technologiques du fonds ont été mis sous pression ces dernières semaines. Par conséquent, les investisseurs pourraient envisager d’acheter les baisses du fonds. Les positions du fonds sont susceptibles de créer de la valeur pour les actionnaires pendant de nombreuses années.

2. ETF SPDR® Portfolio S&P 500 High Dividend

  • Cours actuel : 42,13
  • Fourchette sur 52 semaines : 26,15 $ – 42,64
  • Rendement des dividendes : 4,45%
  • Ratio des frais : 0,07 % par an

Le SPDR® Portfolio S&P 500 High Dividend ETF (NYSE 🙂 donne accès à des actions offrant un niveau élevé de revenus de dividendes qui pourraient également connaître une appréciation du capital. Il a commencé à se négocier en octobre 2015, et son actif net s’élève à 4,8 milliards de dollars. Dans le contexte actuel de taux d’intérêt bas, les investisseurs recherchent des fonds à dividendes stables. Par conséquent, des fonds comme SPYD ont connu une augmentation des entrées de capitaux.

ETF SPYD

SPYD, qui compte 77 positions, suit les performances de l’indice S&P 500 High Dividend. Les 10 premières valeurs représentent moins de 15 % du fonds, et aucun nom n’a une pondération supérieure à 1,75 %.

En termes de répartition sectorielle, les valeurs financières (23,46 %) occupent la première place. Viennent ensuite les valeurs immobilières (19,58 %), puis l’énergie (13,66 %), les services publics (12,93 %) et l’informatique (6,69 %).

Les groupes de stockage de données Seagate Technology PLC (NASDAQ 🙂 et Iron Mountain Incorporated (NYSE :), les sociétés d’investissement immobilier (REIT) Regency Centers Corporation (NASDAQ 🙂 et Simon Property Group Inc (NYSE :), et ConocoPhillips (NYSE 🙂 figurent en tête des noms de l’ETF.

Depuis le début de l’année, le fonds a enregistré un rendement de plus de 28 %, atteignant un niveau record au début du mois de juin. Les ratios P/E et P/B de 15,10 % et 1,88 %, ainsi que le rendement actuel du dividende, suggèrent que le fonds pourrait atteindre de nouveaux sommets dans les mois à venir.

La plupart des investisseurs à la recherche de revenus passifs n’ont pas tendance à vendre des actions à dividendes dans la panique, même lorsque les marchés sont sous pression. Par conséquent, même s’il devait y avoir une prise de bénéfices à court terme sur les noms qui composent le SPYD, il est probable qu’ils se redressent rapidement.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également