Un nombre croissant d’investisseurs cherchent à placer leur capital dans des actifs qui correspondent à leurs opinions et à leurs valeurs éthiques. Par conséquent, des termes tels que “environnement, social et gouvernance” et “investissement socialement responsable” sont devenus courants. Nous vous présentons donc aujourd’hui deux fonds négociés en bourse (FNB, ou ETF) axés sur les obligations vertes.

La Banque mondiale définit une obligation verte comme “un titre de créance émis pour lever des capitaux spécifiquement destinés à soutenir des projets liés au climat ou à l’environnement.”

En 2020, environ 288 milliards de dollars d’obligations vertes ont été émis dans le monde. La taille du marché a augmenté de 57 % depuis 2018. L’Allemagne, la France et les Pays-Bas représentent un tiers des obligations vertes émises dans le monde.

Pour de nombreux investisseurs, l’une des principales préoccupations est de s’assurer que le produit des obligations vertes est investi de manière écologiquement durable. En d’autres termes, comment le secteur peut-il agir contre un simple “blanchiment écologique” d’actifs, tels que les obligations ?

Divers groupes industriels ont soit développé des normes, soit fourni des certifications de label vert. Par exemple, l’International Capital Market Association (ICMA) assure le secrétariat des Green Bond Principles (GBP), qui “sont des directives de processus volontaires qui recommandent la transparence et la divulgation et favorisent l’intégrité dans le développement du marché des obligations vertes”.

L’Union européenne travaille également actuellement à la finalisation de ses normes en matière d’obligations vertes. Garantir la neutralité climatique d’ici 2050 est l’objectif de la Commission européenne. Les obligations vertes sont également de plus en plus populaires auprès des fonds de pension européens.

Enfin, S&P Global s’attend à ce que le marché américain des obligations vertes connaisse une croissance significative sous l’administration du président Joseph Biden. D’autres leaders mondiaux travaillent également à la mise en œuvre de stratégies visant à réduire les émissions de carbone et à protéger l’environnement. Avec tout cela mis ensemble, nous pouvons nous attendre à une forte demande des investisseurs dans le monde entier ainsi qu’à de meilleures normes industrielles sur le marché des obligations vertes dans les années à venir.

Avec ces informations, voici deux FNB qui pourraient aider les lecteurs à diversifier leur portefeuille avec des investissements verts.

1. ETF iShares Global Green Bond

  • Cours actuel : 54,42
  • Fourchette sur 52 semaines : 53,84 $ – 56,34
  • Rendement sur 12 mois : 0,76 %.
  • Ratio des frais : 0,20 % par an

Le iShares Global Green Bond ETF (NASDAQ 🙂 donne accès à des obligations vertes mondiales de qualité qui ont été émises pour financer des projets environnementaux. En outre, afin de réduire les risques de change et de rendre les rendements plus stables, le fonds est couvert en dollars américains. Depuis sa création en novembre 2018, l’actif net a atteint 212 millions de dollars.

ETF BGRN

BGRN, qui suit les rendements de l’indice Bloomberg Barclays (LON 🙂 MSCI Global Green Bond Select (USD Hedged), compte actuellement 569 positions. Les 10 principaux émetteurs représentent environ 32 % du fonds. Les obligations émises par les gouvernements de France, d’Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique et d’Italie, ainsi que par la Banque européenne d’investissement et le groupe KfW, sont en tête de liste.

Environ 20 % des obligations proviennent de France, suivie par l’Allemagne (13,54 %), les États-Unis (9,71 %), les supranationaux (9,61 %), les Pays-Bas (7,58 %) et d’autres pays. Un grand nombre d’obligations sont notées de A à AAA. Le risque de crédit est donc faible.

La durée effective est légèrement supérieure à huit ans. En d’autres termes, on pourrait lui conférer le statut de fonds obligataire à moyen terme. Si les taux d’intérêt devaient augmenter beaucoup plus rapidement que prévu, le BGRN pourrait être mis sous pression.

Comme nous l’avons évoqué dans de précédents articles sur les ETF obligataires, la duration est un concept important pour les investisseurs obligataires. Par exemple, un fonds obligataire d’une durée de 10 ans verra sa valeur diminuer de 10 % si les taux d’intérêt augmentent de 1 %. Ainsi, lorsque la durée d’une obligation augmente, le risque de taux d’intérêt augmente également.

Au cours des 12 derniers mois, BGRN a augmenté d’environ 1,1 %. Il pourrait s’agir d’un fonds approprié pour placer les liquidités dont un investisseur pourrait avoir besoin dans un avenir proche.

2. ETF VanEck Vectors Obligations vertes

  • Cours actuel : 27,30
  • Fourchette sur 52 semaines : 26,99 $ – 28,09$

Un autre ETF d’obligations vertes qui pourrait intéresser les lecteurs est le VanEck Vectors Green Bond (NYSE :), qui offre une exposition aux obligations vertes libellées en dollars américains pour le financement de projets écologiques.

En plus des obligations émises aux États-Unis et dans divers pays européens, GRNB détient également des obligations de la Chine, de la Corée du Sud, du Brésil, de l’Inde, du Chili, de l’Indonésie et d’autres pays.

ETF GRNB

GRNB a commencé à se négocier en mars 2017, et son actif net s’élève à 88,5 millions de dollars. Au cours des 12 derniers mois, il a enregistré une hausse d’environ 0,3 %. Les investisseurs qui cherchent à s’exposer à l’espace en pleine croissance des fonds d’énergie propre et d’obligations vertes pourraient vouloir faire preuve de plus de diligence raisonnable sur GRNB.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également