Pour de nombreux investisseurs qui souhaitent épargner en vue de la retraite, suivre les fluctuations quotidiennes du marché n’a tout simplement aucun sens. Un style d’investissement plus efficace consiste plutôt à acheter des actions de qualité, puis à les conserver et à percevoir des revenus de dividendes réguliers.

Si l’objectif est de se constituer un solide flux de liquidités pour la retraite, une importante correction du marché pourrait être l’occasion d’acheter de bonnes actions de retraite à moindre coût. Les bonnes actions de retraite versent des dividendes, quelle que soit l’évolution de l’économie générale. Leurs versements survivent aux pics et aux creux, aux guerres, aux dépressions et aux bulles d’actifs.

Les produits et services de ces entreprises sont si essentiels que nous ne pouvons imaginer une vie normale sans eux. Cette qualité a fait de ces entreprises des machines à cash qui ne s’épuisent jamais.

Voici nos trois meilleurs choix à ajouter aux portefeuilles, en particulier lorsque les marchés traversent une phase de correction qui peut prolonger la valeur des actions et les rendre plus attrayantes :

1. Procter & Gamble

Le géant de la consommation de base Procter & Gamble (NYSE:) s’est révélé être un excellent titre pour les investisseurs à long terme. La société a augmenté ses dividendes pendant 65 années consécutives, ce qui est très difficile à égaler.

Cet historique de dividendes réguliers montre également la puissance de la génération de cash-flow de la société. Sa gamme de produits, qui comprend des marques mondialement reconnues comme les couches Pampers, le détergent à lessive Tide et le papier toilette Charmin, est suffisamment solide pour soutenir la croissance des revenus malgré les guerres, les récessions et les ralentissements du marché.

Grâce à l’augmentation constante de ses bénéfices, P&G a également offert une croissance du capital à ses investisseurs. La valeur de ses actions a presque doublé au cours des cinq dernières années.

L’action P&G, qui a clôturé hier à 158,66 $, offre actuellement un rendement de 2,14 %. Ce rendement n’est peut-être pas très intéressant si vous cherchez à obtenir un meilleur retour sur investissement, mais compte tenu de ses antécédents, P&G, dont le siège est à Cincinnati, est une action à dividendes fiable, que les temps soient bons ou mauvais. Elle verse actuellement un dividende trimestriel de 0,87 $ par action.

La force des marques grand public de P&G s’est également manifestée pendant la crise sanitaire actuelle. Le géant de la consommation de base a été l’une des rares entreprises à maintenir ses prévisions de bénéfices pour l’ensemble de l’année tout au long de la pandémie, profitant de l’augmentation des achats de produits de nettoyage.

La croissance constante de P&G et son long historique de dividendes font de son action un ajout idéal à tout portefeuille de retraite.

2. Lowe’s

Le géant de l’aménagement intérieur Lowe’s (NYSE:) est une autre action sûre pour la retraite que nous recommandons aux investisseurs qui achètent et conservent.

Le numéro deux de la vente au détail de produits d’amélioration de l’habitat a surperformé le marché en général au cours de l’année écoulée, profitant de la tendance à rester à la maison qui a incité de nombreux Américains à investir davantage dans leur foyer. Après avoir bondi de plus de 50 % au cours de l’année écoulée, l’action LOW a clôturé hier à 249,50 dollars.

Lowe's W1

Lowe’s W1

Les analystes s’attendent à ce que cette tendance se poursuive, car nous voyons de plus en plus de personnes quitter les grandes villes et se diriger vers les banlieues moins fréquentées, le travail à domicile devenant une norme après la pandémie.

Cette désurbanisation, les faibles taux d’intérêt et l’épargne massive que les Américains ont accumulée pendant la pandémie laissent présager des gains continus pour les actions de l’amélioration de la maison.

En plus des gains en capital impressionnants, LOW a également augmenté ses paiements régulièrement, dépassant largement le taux d’inflation. Au cours des cinq dernières années, le taux de croissance moyen du dividende par action de Lowe’s a été d’environ 17 %. La société verse actuellement un dividende trimestriel de 0,8 $ par action, ce qui correspond à un rendement annuel de 1,2 %.

3. Enbridge

Pour les investisseurs qui achètent et conservent, nous aimons les services publics pour une raison simple : ces sociétés investissent des milliards de dollars pour construire des actifs qui génèrent des revenus solides pour leurs investisseurs. Tant que les clients continueront à payer leurs factures de services publics, les liquidités continueront à affluer.

Dans cet espace, nous aimons particulièrement Enbridge (NYSE:), basée à Calgary, au Canada, qui est le plus grand opérateur de gazoducs et d’oléoducs d’Amérique du Nord. La société opère dans toute l’Amérique du Nord, transportant près des deux tiers des exportations de du Canada vers les États-Unis. Elle transporte également environ 20 % du {{8862|gaz naturel} consommé aux États-Unis et exploite le troisième service public de gaz naturel d’Amérique du Nord en termes de nombre de consommateurs.

Enbridge W1

Enbridge W1

ENB, dont les actions ont clôturé à 41,34 $ mardi, a un historique impressionnant en matière de paiement de dividendes. Elle a augmenté ses dividendes à un taux annuel de 10 % au cours des 27 dernières années. Actuellement, la société de services publics affiche un riche rendement annuel en dividendes d’environ 6,6 %, ce qui se traduit par un versement trimestriel de 0,6725 $ par action.

La société prévoit qu’elle augmentera les flux de trésorerie distribuables (FDC) entre 5 % et 7 % jusqu’en 2023. Elle prévoit également de verser entre 60 % et 70 % de ses FDC sous forme de dividendes, ce qui rend les versements durables.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également