Si vous cherchez à constituer votre portefeuille de retraite avec des actions qui rapportent des dividendes élevés, l’environnement ne joue pas en votre faveur.

Après une année de reprise ininterrompue des marchés boursiers, certaines des meilleures actions à dividendes offrent des rendements à un chiffre. L’indice S&P High Yield Dividend Aristocrats offre un rendement en dividendes d’un peu plus de 2 %, après avoir bondi de plus de 14 % cette année.

À la recherche d’actions de dividendes de qualité qui offrent encore un rendement raisonnable pour battre l’inflation, nous avons parcouru l’espace des dividendes au nord de la frontière et avons trouvé les trois noms suivants dans différents secteurs. Regardons-les de plus près :

1. Bank of Nova Scotia

  • Rendement : 4,7%
  • Paiement trimestriel : $0.745
  • Capitalisation boursière : 75,6 milliards de dollars

Une opération populaire qui a attiré beaucoup d’investisseurs à revenu ces dernières années consiste à acheter des actions bancaires canadiennes de qualité et à jouer sur la force de l’économie du pays et son environnement réglementaire financier sain.

Les six principales banques canadiennes versent généralement entre 40 et 50 % de leurs revenus en dividendes chaque année, ce qui en fait un pari assez intéressant pour les retraités.

La Bank of Nova Scotia (TSX:), troisième banque du Canada, offre actuellement le rendement le plus élevé parmi les six premières banques, et elle pourrait être un bon ajout à tout portefeuille de retraite à long terme.

Bank of Nova Scotia Weekly Chart.

Tout comme aux États-Unis, le régulateur bancaire canadien avait empêché ces prêteurs d’augmenter leurs versements pendant la pandémie, mais maintenant que l’économie revient en force après la récession due à la pandémie, il y a de fortes chances que ces prêteurs reprennent les augmentations de dividendes et les rachats d’actions.

Les six plus grandes banques canadiennes, qui regorgent de capitaux après que la pandémie n’a pas entraîné une vague prolongée de défauts de paiement, pourraient augmenter leurs dividendes de 13 % en moyenne lorsque les autorités de réglementation les autoriseront à recommencer à augmenter leurs versements, a rapporté Bloomberg cette semaine.

Selon une analyse de Bloomberg Intelligence, l’Office of the Superintendent of Financial Institutions devrait lever ces restrictions au cours du second semestre, ce qui entraînerait des hausses significatives des dividendes dans la plupart des six grandes banques.

2. Enbridge

  • Rendement : 6,81 %.
  • Paiement trimestriel : $0.69
  • Capitalisation boursière : 81 milliards de dollars

Une autre opportunité de rendement élevé sur le marché canadien est Enbridge Inc (NYSE:), basée à Calgary, qui est le plus grand opérateur de gazoducs et d’oléoducs d’Amérique du Nord. Les flux de trésorerie d’Enbridge sont bien diversifiés entre de nombreuses activités et zones géographiques, ce qui a permis à l’entreprise de mieux résister au ralentissement économique que d’autres sociétés.

Par exemple, alors que la pandémie a nui à la consommation de dans son ensemble, les activités de transport, de distribution et de stockage de gaz d’Enbridge, qui représentent environ 30 % des flux de trésorerie, ont protégé l’entreprise et lui ont permis d’économiser sa rémunération.

Enbridge hebdo

Enbridge hebdo

Au cours des trois dernières années, Enbridge a mis en œuvre un plan de restructuration, en vendant des actifs, en se concentrant sur ses points forts et en remboursant sa dette. Ces mesures sont susceptibles de profiter aux investisseurs à long terme dont l’objectif est d’obtenir des revenus en croissance constante.

Le mois dernier, la société a vendu sa participation dans un distributeur de basé à Montréal pour 1,14 milliard de dollars canadiens en espèces, car elle vise à maintenir le niveau d’endettement à 4,5 à 5 fois le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement. Les autres priorités de la société comprennent l’augmentation de son dividende, l’achèvement d’un important projet d’expansion d’un oléoduc cette année et l’expansion de ses activités dans le domaine des énergies renouvelables.

3. BCE

  • Rendement : 5,79 %.
  • Paiement trimestriel : $0.72
  • Capitalisation boursière : 44,89 milliards de dollars

Tout comme les services publics d’électricité et de gaz, les opérateurs de télécommunications canadiens offrent également un choix solide aux retraités pour gagner un flux de revenus en croissance constante. Le plus grand opérateur de télécommunications du pays, BCE Inc (TSX:), est l’un de ces candidats à considérer, surtout lorsque son rendement approche les 6 %.

Les actions du secteur des télécommunications ont tendance à mieux performer lorsque les taux d’intérêt à long terme sont bas, car les entreprises, comme BCE, utilisent beaucoup le financement par emprunt pour financer les cycles d’investissement. Lorsque les taux d’intérêt sont bas, il leur coûte moins cher de maintenir et de refinancer leur dette.

Ce lien étroit avec les taux à long terme permettra à BCE, également connue sous le nom de Bell, de se rétablir rapidement lorsque le ralentissement lié à la pandémie sera terminé. Mais le rendement plus élevé de l’action montre que les investisseurs sont dans un mode attentiste alors que les opérateurs de télécommunications luttent alors que l’environnement de travail à domicile nuit à leurs revenus de la téléphonie mobile et des médias.

BCE hebdo

Cette période de morosité, qui a pesé sur les actions de BCE pendant la pandémie, semble être terminée. Son action a gagné plus de 15 % cette année après que la société ait battu les estimations de bénéfices des analystes en avril.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également