Les investisseurs seront pleinement concentrés sur les résultats des entreprises au cours de la prochaine semaine écourtée par le congé de Martin Luther King, en particulier lorsque l’inflation atteint son plus haut niveau depuis quatre décennies. De nombreuses entreprises ayant du mal à trouver des matériaux et de la main-d’œuvre, ce qui explique en partie l’accélération des prix, la saison des résultats du quatrième trimestre pourrait réserver des surprises tant négatives que positives.

Compte tenu de la rotation vers les valeurs de rendement cette année, les actions des secteurs des matériaux et de l’industrie devraient afficher de solides performances. Le secteur des matériaux devrait voir ses bénéfices augmenter de 62 % et celui des produits industriels de 52 %, selon les prévisions des analystes, tandis que les valeurs technologiques à forte croissance auront du mal à faire mieux que les prévisions de bénéfices déjà élevées.

Les estimations de croissance des bénéfices pour les valeurs cycliques sont en hausse de 9,5 % depuis septembre, mais celles du secteur technologique sont en baisse de 1,6 %, selon un rapport de CNBC.com. Ci-dessous, nous avons sélectionné trois actions de différents secteurs que nous suivons de près alors que la saison des résultats du quatrième trimestre bat son plein :

1. Netflix

Le géant du streaming Netflix (NASDAQ:) publie ses résultats du 4ème trimestre le jeudi 20 janvier, après la clôture du marché. Les analystes attendent un bénéfice de 0,8454 $ par action pour un chiffre d’affaires de 7,71 milliards de dollars.

L’action Netflix est sous pression depuis qu’elle a atteint un niveau record le 11 novembre. Les investisseurs craignent que la concurrence croissante et la faible croissance du nombre d’abonnés n’affectent les marges. Pour contrer une période de croissance molle après avoir enregistré de forts gains d’abonnés pendant la pandémie, Netflix a augmenté la semaine dernière le prix de ses formules d’abonnement mensuel pour le marché américain.

Les changements, qui ont été publiés sur le site Web de Netflix, vont d’une augmentation de 1 dollar pour le forfait de base, qui ne permet qu’un seul utilisateur à la fois, à une hausse de 2 dollars pour le service premium, qui offre une image en ultra-haute définition et quatre écrans. Le forfait standard de la société coûte désormais 15,49 dollars aux États-Unis, soit une augmentation de 1,50 dollar.

L’action Netflix a clôturé vendredi à 525,69 dollars, en baisse d’environ 20% au cours des trois derniers mois.

2. Procter & Gamble

Le géant de la consommation de base Procter & Gamble (NYSE:) devrait publier ses résultats pour son deuxième trimestre fiscal 2022 avant l’ouverture du marché le mercredi 19 janvier. Le consensus s’attend à un bénéfice par action de 1,66 $ sur un chiffre d’affaires de 20,34 milliards de dollars.

PG W1

Le fabricant de l’assouplissant Downy, des mouchoirs en papier Puffs et des couches Luvs fait partie des entreprises qui sont par la hausse de l’inflation et les pénuries d’approvisionnement. En octobre, la société basée à Cincinnati, dans l’Ohio, a déclaré aux investisseurs qu’elle s’attendait à des dépenses après impôts de 2,3 milliards de dollars au cours de l’exercice financier en raison de la hausse des coûts des produits de base et du fret, soit une augmentation par rapport aux prévisions antérieures de 1,9 milliard de dollars.

L’action P&G a clôturé vendredi à 159,81 dollars, en baisse de 2% depuis le début de l’année. L’action a gagné environ 19 % en 2021, profitant de la demande élevée de produits ménagers essentiels pendant la pandémie. Mais la hausse des coûts des produits chimiques, de la pâte à papier et du diesel frappe les marges à un moment où la pénurie de chauffeurs rend le transport des marchandises plus coûteux.

3. Schlumberger

Le marché du se montrant fort, avec une demande en hausse après une pandémie, le géant des services pétroliers et Schlumberger (NYSE:) pourrait annoncer de solides résultats pour le quatrième trimestre le vendredi 21 janvier, avant l’ouverture.

SLB W1

Les analystes s’attendent à ce que la société basée à Houston réalise un bénéfice de 0,39 dollar par action sur un chiffre d’affaires de 6 milliards de dollars. Signe évident que le pire est derrière l’entreprise, les investisseurs ont fait bondir l’action Schlumberger d’environ 33 % depuis son plus bas niveau de décembre.

Ce rallye est soutenu par une forte demande de produits énergétiques après le choc de la pandémie qui a obligé Schlumberger à restructurer radicalement ses activités.

Schlumberger est présent dans plus de 120 pays et fournit à l’industrie pétrolière et gazière la gamme la plus complète de produits et de services, de l’exploration à la production. Les actions ont clôturé vendredi à 37,81 dollars après avoir bondi de plus de 4 % sur la journée.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également