Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

Le dernier groupe de sociétés qui doit publier ses résultats financiers du deuxième trimestre cette saison est celui des grands détaillants américains, qui sont peut-être les plus sensibles aux conditions économiques et aux dépenses des consommateurs. Le secteur comprend plusieurs gagnants notables depuis le début de l’année, car le lancement du vaccin COVID et les chèques de relance du gouvernement ont donné aux consommateurs une plus grande confiance et plus d’argent à dépenser lorsqu’ils sont retournés dans les magasins de détail de type brick-and-mortar.

Il n’est pas surprenant que l’un des principaux ETF du secteur – le SPDR® S&P Retail ETF (NYSE:) – ait progressé d’environ 51 % depuis le début de l’année 2021, dépassant facilement le gain de 18 % du sur la même période.

Nous présentons ci-dessous trois détaillants qui devraient enregistrer une croissance impressionnante de leurs bénéfices et de leurs ventes lors de la publication de leurs derniers trimestres dans les jours à venir.

1. Target

  • Date de publication des résultats : Mercredi 18 août
  • Estimation de la croissance du BPA : +0,9% en glissement annuel
  • Estimation de la croissance des revenus : +7% en glissement annuel
  • Performance depuis le début de l’année : +49.6%
  • Capitalisation boursière : 130,6 milliards de dollars

Target Corporation (NYSE:) – dont les résultats financiers ont dépassé les estimations de Wall Street pendant cinq trimestres consécutifs – doit publier ses résultats avant la cloche d’ouverture le mercredi 18 août.

Le consensus prévoit un bénéfice par action de 3,41 $ pour le deuxième trimestre, ce qui représenterait une légère amélioration par rapport au bénéfice par action de 3,38 $ enregistré l’année précédente.

Le chiffre d’affaires devrait augmenter de 7 % d’une année sur l’autre pour atteindre 24,59 milliards de dollars, car le détaillant à grande surface continue de bénéficier de ses efforts pour ajouter des options plus rapides de ramassage et d’expédition des commandes.

Dans son rapport sur les résultats du premier trimestre, la société a annoncé que les ventes réalisées par le biais de son service de ramassage sur le trottoir “Drive Up” avaient augmenté de 123 % par rapport à l’année précédente. Les ventes de ramassage en magasin ont augmenté de 52 %, tandis que les ventes par le biais de son service d’expédition “Shipt” ont augmenté de 86 %.

En outre, les investisseurs surveilleront la croissance des ventes comparables, qui comprennent les ventes en ligne et dans les magasins ouverts depuis au moins un an. Target a déclaré que cet indicateur clé avait bondi de 22,9 % au premier trimestre, les ventes des magasins physiques comparables ayant augmenté de 18 % et les ventes numériques comparables de 50 %.

Les commentaires généraux sur l’économie et la santé du consommateur américain de la part des dirigeants lors de la conférence téléphonique qui suivra la publication des résultats seront également à noter alors que Target se prépare pour la rentrée des classes dans un contexte de recrudescence des cas de variantes Delta.

Target

Target a été l’une des principales performances du secteur de la vente au détail cette année, avec des actions en hausse d’environ 50 % en 2021, car elle bénéficie à la fois de la réouverture de l’économie et de la force continue du commerce électronique et des ventes en ligne. L’action TGT a atteint un nouveau sommet historique de 265,73 dollars mardi avant de terminer à 264,07 dollars, ce qui a valu au détaillant basé à Minneapolis, dans le Minnesota, une valorisation de 130,6 milliards de dollars.

2. TJX Companies

  • Date de publication des résultats : Mercredi 18 août
  • Estimation de la croissance du BPA : +411,1 % par rapport à l’année précédente
  • Estimation de la croissance du revenu : +61,1 % en glissement annuel
  • Performance depuis le début de l’année : +4.6%
  • Capitalisation boursière : 86,2 milliards de dollars

TJX Companies Inc (NYSE:), qui possède les marques T.J. Maxx, Marshalls et HomeGoods, a sous-performé bon nombre de ses pairs dans le groupe de la vente au détail, avec des actions gagnant moins de 5% depuis le début de l’année, en raison des préoccupations concernant l’impact de la pandémie de coronavirus sur ses magasins au Canada et en Europe.

La chaîne, dont le modèle à prix cassés dépend fortement de la fréquentation de ses magasins, exploite un total de 4 557 magasins dans neuf pays. De ce nombre, 1 267 magasins sont situés au Canada, au Royaume-Uni, en Irlande, en Allemagne, en Autriche, aux Pays-Bas, en Pologne et en Australie.

L’action TJX a clôturé à 71,43 dollars hier, à portée de vue de son record de 74,65 dollars atteint le 10 mai. Aux niveaux actuels, la chaîne de magasins de vêtements à prix réduits et de décoration intérieure, basée à Framingham, dans le Massachusetts, a une capitalisation boursière de 86,2 milliards de dollars.

Target

TJX, qui a annoncé des bénéfices et des revenus exceptionnels au premier trimestre, devrait présenter les résultats du deuxième trimestre avant la cloche d’ouverture, le mercredi 18 août.

Selon les estimations des analystes, le détaillant soucieux de son budget devrait afficher un bénéfice de 0,56 $ par action, soit une amélioration de 411 % par rapport à la perte de 0,18 $ par action enregistrée l’année précédente, lorsque TJX a dû fermer temporairement presque tous ses magasins aux États-Unis et à l’étranger.

Le chiffre d’affaires devrait augmenter de 61 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 10,75 milliards de dollars, car les clients américains sont revenus en plus grand nombre dans les magasins grâce à l’assouplissement des restrictions liées à la pandémie.

À ce titre, les ventes de magasins comparables ouverts uniquement, une mesure ajustée qui compare les ventes des jours où les magasins existants étaient ouverts à leurs ventes les mêmes jours en 2019, seront au centre de l’attention après avoir bondi de 16 % au premier trimestre.

En outre, les acteurs du marché espèrent que TJX fournira des orientations pour les mois à venir après avoir omis d’offrir une prévision formelle de ses résultats au trimestre précédent en raison de l’incertitude entourant la pandémie, notamment à l’échelle internationale.

3. Macy’s

  • Date de publication des résultats : Jeudi 19 août
  • Estimation de la croissance du BPA : +119,7% d’une année sur l’autre
  • Estimation de la croissance du chiffre d’affaires : +39,3 % en glissement annuel
  • Performance depuis le début de l’année : +71.9%
  • Capitalisation boursière : 6,0 milliards de dollars

Macy’s Inc (NYSE:) – qui a égalé ou dépassé les estimations de Wall Street concernant les bénéfices et les ventes pendant six trimestres consécutifs – publiera ses résultats financiers avant l’ouverture de la bourse le jeudi 19 août.

Le consensus s’attend à ce que la chaîne de grands magasins affiche un bénéfice par action de 0,16 $ pour le deuxième trimestre, ce qui représente un renversement par rapport à la perte par action de 0,81 $ enregistrée au deuxième trimestre de l’année dernière, lorsque la pandémie l’a obligée à fermer la plupart de ses magasins.

Le chiffre d’affaires devrait augmenter de 39 % par rapport à la même période de l’année précédente pour atteindre 4,96 milliards de dollars, car la société continue d’attirer de nouveaux clients et les consommateurs reviennent au centre commercial pour faire des achats dans le cadre du retour à la normale qui se dessine.

Au-delà des chiffres du haut et du bas de l’échelle, les investisseurs garderont un œil sur la mise à jour de Macy’s concernant ses chiffres de ventes comparables globaux. Les ventes en ligne et dans les magasins Macy’s ouverts depuis au moins 12 mois ont augmenté de 62,5 % en glissement annuel au premier trimestre.

Le commerce électronique, qui a été le point fort de Macy’s au trimestre précédent avec une croissance annualisée de 34 %, sera également surveillé.

En outre, les acteurs du marché se concentreront sur les perspectives de Macy’s pour le reste de l’année après que le détaillant ait relevé ses prévisions de bénéfices et de revenus au dernier trimestre, malgré l’incertitude persistante résultant de la crise sanitaire de COVID.

Macy's Daily Chart

Macy’s a été l’un des acteurs les plus performants du secteur de la distribution cette année, avec des actions en hausse d’environ 72 %, grâce à la reprise rapide des ventes dans ses trois marques : sa chaîne éponyme, Bloomingdale’s et le détaillant de produits de beauté de luxe Bluemercury.

L’action M a clôturé hier soir à 19,34 dollars, son plus haut niveau depuis six semaines, ce qui donne à la chaîne de grands magasins basée à New York une capitalisation boursière de 6 milliards de dollars.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également