© Reuters.

Investing.com – Didi (NYSE:), le Uber (NYSE:) chinois, a réalisé son IPO sur le NYSE mercredi dernier, et après un premier jour de bourse haussier, les problèmes ont rapidement commencé pour l’action.

Elle a en effet chuté de plus de 5% vendredi, après que le régulateur chinois de l’Internet ait déclaré qu’il examinait la cybersécurité de Didi Chuxing, l’activité de transport de personnes de la société.

Des inquiétudes liées à la sécurité informatique

Le régulateur a demandé à la société de ne pas enregistrer de nouvel utilisateur pendant que l’examen est en cours, afin que les risques potentiels ne se propagent pas, a déclaré vendredi le Bureau d’administration du cyberespace de la Chine.

“DiDi coopérera pleinement avec l’autorité gouvernementale de la RPC pendant l’examen. Elle prévoit de mener un examen complet des risques de cybersécurité et de continuer à améliorer ses systèmes de cybersécurité et ses capacités technologiques”, a déclaré la société chinoise dans un document déposé auprès de la SEC.

Cependant, les choses n’ont visiblement pas évolué favorablement au cours du weekend, puisque selon des informations dévoilées par Bloomberg, l’autorité chinoise de régulation du cyberespace a ordonné aux magasins d’applications de supprimer l’application Didi Chuxing, qui réalise plus de 90% de son chiffre d’affaires en Chine.

Didi supprimée des magasins d’applications chinois

L’Administration chinoise a annoncé l’interdiction dimanche, citant des violations graves de la collecte et de l’utilisation d’informations personnelles par Didi Global Inc.

Concrètement, il n’est donc plus possible de télécharger l’application Didi en Chine, mais ceux qui ont téléchargé l’application avant l’interdiction peuvent toujours l’utiliser. Les actions de SoftBank Group Corp, l’un des plus gros actionnaires de Didi, chutent actuellement de plus de 5% à la Bourse de Tokyo, et il faudra sans doute s’attendre à un plongeon bien plus important pour l’action Didi au début des échanges de préouverture du NYSE aujourd’hui.

En ce qui concerna la réaction de Didi à ces décisions du gouvernement chinois, la société a déclaré qu’elle s’efforce de rectifier son application conformément aux exigences de Pékin, soulignant l’évidence en estimant que cette mesure réglementaire pourrait avoir “un impact négatif” sur ses revenus en Chine.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également