7 actions européennes (dont 1 Française) à forts dividendes qui seront versés sous peu

Le classement des entreprises européennes dans l’Eurostoxx 50 est le suivant : Telefónica, Orange, Total, Eni, Axa, Intesa SanPaolo, Engie (PA:) et BNP Paribas (PA:).
Le classement des entreprises espagnoles par rendement/dividende en 2021 est mené par Enagás, suivie de Telefónica, Mapfre, Naturgy, ACS, Red Eléctrica, Endesa et Repsol (MC:).

Examinons de plus près certaines actions…

TOTAL (France)

Le géant pétrolier Total (PA:) verse un dividende correspondant à un rendement de +6,5% et il a été distribué hier le 1er juillet. Mais elle prévoit de distribuer un autre dividende dès le 1er octobre. Pour en bénéficier, vous devez avoir des actions avant le 21 septembre. En 2022, les dividendes seront versés en mars et en juin.

L’action Total bénéficie de la tendance à la hausse des prix du et a obtenu au premier trimestre un bénéfice net de 279 millions d’euros, soit 9 fois plus qu’à la même période de l’année précédente. Il est bon marché en termes de P/E par rapport à son secteur. Sa diversification géographique et sa plus grande exposition aux énergies renouvelables sont des atouts qui jouent en sa faveur.

L’action profite d’un support à 36,72 euros après un autre moins important à 37,90 euros.

AXA (Pays-Bas)

Axa

La compagnie d’assurance AXA SA (PA:) est l’une des plus attractives en termes de dividende, ce n’est pas pour rien que son rendement est de +7%. Elle a versé son dernier dividende le 11 mai et nous devrons attendre jusqu’en 2022, car elle verse un dividende annuel.

Début mai, il a commencé à s’oxygéner après la forte reprise amorcée en novembre.

La zone des 18.30 euros serait idéale pour prendre des positions, bien que la “normale” serait qu’elle n’atteigne pas et reprenne les hausses précédentes. Malgré les dernières réductions, il reste au-dessus de sa moyenne mobile de 200 jours.

ING (AS:) (Pays-Bas)

ING

La banque ING (NYSE:) offre un rendement du dividende d’environ +5,8% et dispose d’une bonne réserve pour celui-ci (environ 3 milliards d’euros). Il convient également de noter que la Banque centrale européenne mettra probablement fin à la limitation des dividendes pour les banques de la zone euro en septembre.

En faveur de la banque, elle se négocie à des multiples de valorisation acceptables.

ENI (Italie)

ING

La compagnie pétrolière Eni SpA (MI:) a versé son dernier dividende en mai et le prochain aura lieu en septembre (0,18 euro par action). Mais ce qui est intéressant, c’est que ce dividende devrait augmenter de plus de 80 % d’ici 2022.

Toutes les grandes compagnies pétrolières du Vieux Continent profitent de la hausse du pétrole, Repsol étant l’une des meilleures en ce premier semestre, avec une hausse de près de +30%, suivie par la britannique BP (LON:), l’italienne ENI, l’anglo-néerlandaise Shell (AS:) et la française Total.

Dans la zone des 9,86 euros, nous pourrions voir de l’argent entrer à nouveau. Une cassure au-dessus de 10,77 euros augmenterait sa force haussière.

ENAGAS (Espagne)

ENAGAS

Enagas (LON:) est la seule société espagnole qui figure dans l’indice Dividend Aristocrats. Rappelons que les entreprises qui font partie des aristocrates du dividende sont celles qui ont continuellement augmenté leurs dividendes pendant plus de 25 ans. Ces sociétés ont maintenu une politique constante pendant au moins 25 ans, dans laquelle elles ont distribué plus d’argent chaque année en dividendes par action. Le nombre d’entreprises qui réussissent cet exploit économique est naturellement faible. De nombreuses sociétés qui versent des dividendes sont contraintes de les geler ou de les réduire lorsqu’elles rencontrent des problèmes financiers.

Elle devrait distribuer 1,7 euro par action pour l’ensemble de l’année.

TELEFÓNICA (Espagne)

Telefonica

L’action Telefonica SA (MC:) offre un rendement du dividende d’environ 7 % et a annoncé en février une réduction du dividende pour cette année (de 0,4 à 0,3 euros).

Criteria Caixa a investi 8 millions d’euros en achetant 2 millions d’actions de la société.

En ce qui concerne les résultats du premier trimestre, la société de télécommunications a réalisé un bénéfice net de 886 millions d’euros, soit 118 % de plus que l’année précédente, et a dépassé les prévisions de 744 millions d’euros. En outre, tout indique que les objectifs de l’opérateur espagnol pour 2021 seront atteints.

Force haussière et pas de faiblesse tant qu’elle reste au-dessus de 3,82 euros.

IBERDROLA (Espagne)

Iberdrola

Enfin, Iberdrola (MI:) versera un dividende final de 0,252 euros brut par action le 29 juillet.

La société va étendre sa présence en Asie-Pacifique après l’accord conclu avec la société énergétique coréenne GS Energy pour le développement conjoint de projets en Corée du Sud et dans d’autres régions asiatiques.

Il s’approche du support fort à 9.99-10 euros où les acheteurs seront susceptibles d’entrer avec à la clé un rebond à la hausse.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également