© Reuters. L’Union européenne est parvenue vendredi à un accord technique sur des sanctions économiques contre la Biélorussie, dont l’interdiction de nouveaux prêts à Minsk, après que l’Autriche a levé ses objections, ont déclaré deux diplomates à Reuters.

BRUXELLES/VIENNE (Reuters) – L’Union européenne est parvenue vendredi à un accord technique sur des sanctions économiques contre la Biélorussie, dont l’interdiction de nouveaux prêts à Minsk, après que l’Autriche a levé ses objections, ont déclaré deux diplomates à Reuters.

Les restrictions imposées au secteur financier biélorusse, si elles sont approuvées par les gouvernements du bloc au niveau politique, inclueront notamment une interdiction pour les investisseurs de l’UE de négocier des titres ou d’acheter des obligations à court terme et pour les banques de l’UE de fournir des services d’investissement. Les crédits à l’exportation de l’Union prendront également fin.

Les experts chargés des sanctions ont déjà convenu d’une interdiction européenne des exportations vers la Biélorussie de tout équipement de communication pouvant être utilisé à des fins d’espionnage, en plus d’un embargo sur les armes plus strict.

Ils se sont également entendus sur des restrictions sur les achats de l’UE en Biélorussie de tabacs et , assorties d’une interdiction d’importer de la potasse, dont le pays est l’un des principaux exportateurs.

“Avec cet accord, l’UE envoie un signal clair et ciblé contre les actes de répression insoutenables du régime biélorusse”, a commenté dans un communiqué le ministère autrichien des Affaires étrangères.

Les Vingt-Sept ont décidé d’imposer des sanctions à la Biélorussie à la suite de l’atterrissage forcé à Minsk en mai dernier d’un avion avec à son bord l’opposant Roman Protassevitch, sur ordre du président Alexandre Loukachenko.

(Robin Emmott et Francois Murphy, version française Juliette Portala, édité par Sophie Louet)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également