Le mois d’avril apporte son lot d’événements à noter. Le printemps commence généralement à s’accélérer et, à Wall Street, une nouvelle saison de bénéfices débute. De plus, pour des millions d’Américains, la mi-avril est la date limite de dépôt des déclarations de revenus. Cette année, c’est aujourd’hui, lundi 18 avril.

L’Internal Revenue Service des États-Unis rembourse généralement les contribuables admissibles dans un délai de 21 jours civils. Au 8 avril, plus de 70 millions de remboursements avaient été effectués par l’IRS. Le montant moyen d’une déclaration de revenus est supérieur à 3 100 dollars, soit une augmentation de près de 10 % par rapport à l’année précédente.

Si vous recevez un remboursement, il existe des moyens de tirer le meilleur parti de cet argent supplémentaire. De nombreux Américains sont susceptibles d’en allouer une partie à des portefeuilles d’investissement à long terme. Par exemple, une récente enquête de LendingTree souligne que :

“46 % prévoient de placer l’argent du remboursement sur leur compte d’épargne, contre 41 % en 2021 et 40 % en 2020.”

Les investisseurs chevronnés réalisent que le temps joue en leur faveur lorsqu’il s’agit d’investir pour leur avenir, en particulier pour la retraite. Par exemple, supposons qu’une personne a maintenant 25 ans, dispose de 1 000 dollars d’épargne et prévoit de prendre sa retraite à 65 ans.

En investissant 1 000 $ et en versant une cotisation supplémentaire de 3 000 $ par an pendant 40 ans, il pourrait se constituer un pécule substantiel. Si le rendement annuel est de 7 %, composé annuellement, au bout de 40 ans, le pot de placement a atteint bien plus de 650 000 $.

Dans le même temps, si le taux annuel est de 8 %, le montant total dépasse 850 000 $. Par conséquent, investir au moins une partie de ce remboursement d’impôt pourrait se traduire par un portefeuille substantiel à la retraite.

Cela dit, l’article d’aujourd’hui présente deux fonds négociés en bourse (ETFs) pour constituer un patrimoine potentiel à long terme.

1. iShares MSCI USA Quality Factor ETF

  • Cours actuel : 130,25$
  • Fourchette de 52 semaines : 121,51 $ – 146,83 $.
  • Rendement des dividendes : 1,34 %.
  • Ratio des frais : 0,15 % par an

Notre premier fonds, le iShares MSCI USA Quality Factor ETF (NYSE:), investit dans des actions américaines de grande et moyenne capitalisation (cap) de qualité en fonction de certaines mesures fondamentales. Ces actions ont généralement un rendement des capitaux propres (ROE) élevé, une croissance stable des bénéfices d’une année sur l’autre ainsi qu’un faible levier financier. Le fonds a commencé à se négocier en juillet 2013.

QUAL, qui suit l’indice MSCI USA Sector Neutral Quality, compte 124 positions. En termes de secteurs, nous voyons la technologie de l’information, IT, (27,86%), la santé (14,46%), la consommation discrétionnaire (11,65%), les finances (10,01%) et la communication (8,99%), entre autres.

Les 10 premiers titres du portefeuille représentent près d’un tiers des 22,6 milliards de dollars d’actifs nets. Parmi elles figurent Johnson & Johnson (NYSE:), Apple (NASDAQ:), Nike (NYSE:), Costco Wholesale (NASDAQ:) et Meta Platforms (NASDAQ:).

L’ETF est en baisse de 10,5 % depuis le début de l’année, mais en hausse de 2,5 % sur les 12 derniers mois. Les ratios P/E et P/B de suivi sont de 21,55x et 6,26x. Une baisse potentielle vers 125 $ rendrait QUAL encore plus attrayante pour les investisseurs qui achètent et conservent.

2. Vanguard Mid-CAP Index Fund ETF Shares

  • Cours actuel : 232,91$
  • Fourchette de 52 semaines : 216,62 $ – 261,53$
  • Rendement du dividende : 1,28%
  • Ratio des frais : 0,04 % par an

Les investisseurs qui recherchent des ETFs à faible coût se tournent généralement vers les fonds proposés par Vanguard. Notre prochain fonds, le Vanguard Mid-CAP Index Fund ETF Shares (NYSE:), investit dans des actions de moyenne capitalisation qui, selon Vanguard, peuvent offrir “une performance supérieure à long terme, un rendement ajusté au risque plus élevé, une combinaison attrayante de croissance des bénéfices et de valorisations raisonnables, et un accès à des sociétés au sommet de leur cycle de croissance”.

VO W1

VO, qui compte 380 positions, suit les performances de l’indice . Le fonds a commencé à être négocié en janvier 2004, et ses actifs nets dépassent 157 milliards de dollars.

Les actions technologiques présentent la tranche la plus élevée avec 16,40%. Viennent ensuite l’industrie (14,20%), la consommation discrétionnaire (13,80%), la finance (11,50%) et la santé (11,00%). La quasi-totalité des entreprises sont américaines.

Comme les 10 premières positions représentent environ 6 % du portefeuille, il ne s’agit pas d’un fonds concentré. Parmi les principaux noms figurent le groupe de logiciels Synopsys (NASDAQ:, qui se concentre sur la conception de silicium, Occidental Petroleum (NYSE:), la société d’appareils médicaux DexCom (NASDAQ:), Centene (NYSE:), qui propose des régimes de soins de santé, et le spécialiste des semi-conducteurs Cadence Design Systems (NASDAQ:).

Le fonds a perdu environ 8,5% depuis le début de l’année. VO a atteint un niveau record en novembre 2021. Mais depuis, les actions de l’ETF ont subi des pressions. Nous pensons que les investisseurs à long terme pourraient envisager d’acheter le creux de VO.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également