© Reuters. Les résultats des élections législatives organisées samedi en Algérie, pour lesquelles moins d’un électeur sur trois a voté, seront annoncés dans les jours à venir, a déclaré le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (

par Lamine Chikhi et Hamid Ould Ahmed

ALGER (Reuters) – Les résultats des élections législatives organisées samedi en Algérie, pour lesquelles moins d’un électeur sur trois a voté, seront annoncés dans les jours à venir, a déclaré le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).

Le pouvoir en place espère que ces élections, conjuguées à une récente vague de répression, permettront de tourner la page de deux ans de contestation dans la rue, baptisée le “Hirak”.

Les partisans du Hirak considèrent pour leur part que ce scrutin, pour lequel des appels au boycott avaient été lancés, va prouver l’absence de légitimité des institutions actuelles. Deux journalistes de premier plan, Khaled Drareni et Ihsane el Kadi, et l’opposant Karim Tabbou, figure du Hirak, ont été arrêtés la semaine dernière avant d’être libérés samedi.

La participation samedi a été de 30,2%, la plus faible jamais enregistrée officiellement pour des élections législatives en Algérie. Des responsables l’ont néanmoins jugée “acceptable”.

“Les élections se sont déroulées dans de bonnes conditions. Les électeurs ont été en mesure de voter et de choisir les candidats les plus appropriés pour servir l’Algérie”, a dit Mohamed Chorfi, le président de l’ANIE, dans une allocution télévisée samedi soir.

Sur fond de difficultés économiques, le Hirak, né en 2019, a provoqué la chute du président Abdelaziz Bouteflika il y a deux ans. Il a toutefois faibli en raison de l’épidémie de COVID-19 avant de reprendre en février dernier mais les autorités ont entrepris le mois dernier de réprimer les manifestations hebdomadaires de ce mouvement sans chef désigné.

Pour de nombreux Algériens, le véritable pouvoir est entre les mains des militaires et de l’appareil sécuritaire qui dominent une élite politique sclérosée.

Après la mise à l’écart d’Abdelaziz Bouteflika, Abdelmadjid Tebboune a été élu président avec une participation de 40%. Moins d’un quart des électeurs se sont ensuite rendus aux urnes en novembre dernier pour approuver sa réforme constitutionnelle.

Initialement prévues en 2022, ces élections législatives visent à élire pour cinq ans les 407 députés de l’Assemblée populaire nationale.

Face aux partis de l’ère Bouteflika et à la pléthore de candidats officiellement indépendants, les islamistes modérés croient en leurs chances de figurer en bonne place dans la future assemblée.

(version française Bertrand Boucey)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également