Cet article a été rédigé exclusivement pour Investing.com.

L’inflation américaine continue de progresser sans relâche ; même la chute des prix de l’énergie à la fin de 2021 n’a rien fait pour ralentir la progression. Mais si l’on se tourne vers 2022 et que l’on pense au marché boursier et aux impacts potentiels de l’inflation, on doit se demander comment les marchés vont digérer une croissance des bénéfices plus lente en plus d’une inflation persistante.

Les bénéfices du devraient augmenter d’environ 9 % au cours des douze prochains mois, contre environ 23 % en mai 2021. Toutefois, si l’on tient compte de l’inflation et de l’indice des prix à la consommation, qui s’est récemment établi à 7,5 % en glissement annuel, une croissance des bénéfices de 9 % ne semble pas si extraordinaire pour un indice S&P 500 qui se négocie autour de 20 fois ses estimations de bénéfices pour les douze prochains mois.

La croissance s’évapore lorsqu’on tient compte de l’inflation

Si l’on soustrait l’évolution de l’IPC d’une année sur l’autre, la croissance réelle des bénéfices de l’indice S&P 500 sera plutôt faible, à 1,5 %. La seule fois où ce chiffre a été inférieur en tenant compte de l’IPC, c’était lors des récessions de 2009 et 2020.

Ces estimations de croissance des bénéfices moins l’IPC pourraient être trop élevées et ne jamais être atteintes. La croissance des ventes pour le S&P 500 est attendue à 7,5 % au cours des douze prochains mois, la prise en compte de l’IPC signifie que la croissance des ventes sera de 0 %. Pour que l’indice S&P 500 enregistre une croissance des bénéfices, il faudra donc qu’elle s’accompagne d’une augmentation des marges, ce qui signifie probablement que les consommateurs devront supporter la hausse des coûts. Sinon, il y a de fortes chances que les estimations de bénéfices s’avèrent trop élevées, et si l’inflation ne diminue pas, même la croissance des bénéfices pourrait devenir négative une fois l’IPC soustrait.

Marché des sélectionneurs de titres (stock picking)

Cela signifie qu’en tant qu’investisseur, il est plus important que jamais d’être un sélectionneur d’actions et d’essayer de trouver les sociétés qui peuvent faire croître leurs bénéfices et leurs revenus à des taux supérieurs à l’inflation. Si cela n’était pas déjà un défi, trouver ces entreprises à une valorisation suffisamment raisonnable pour tenir compte de la hausse des rendements réels rendra cet exploit encore plus difficile.

De nombreuses valeurs de croissance ont vu leur valorisation s’envoler pendant la pandémie de coronavirus, car les investisseurs ont utilisé des taux réels faibles pour évaluer ces sociétés et, par conséquent, leurs valorisations sont devenues trop élevées. Aujourd’hui, alors que les taux réels augmentent pour tenir compte de toute l’inflation et des prévisions de relèvement du taux des fonds fédéraux par la Fed, nombre de ces actions voient leur valeur baisser. De plus, il n’est pas facile de savoir quelle a été la croissance de certaines de ces actions au cours des deux dernières années, ce qui signifie une croissance plus lente à l’avenir, rendant les estimations potentiellement trop élevées.

Les secteurs des matériaux et des matières premières peuvent continuer à prospérer tant que les prix de ces classes d’actifs continuent à augmenter. Si les prix restent élevés et que les entreprises parviennent à contrôler leurs coûts, elles pourraient connaître une croissance des revenus et des bénéfices qui pourrait dépasser les taux de croissance des marchés plus larges et tenir compte de la hausse des taux d’inflation.

Nous sommes dans une période délicate, car les investisseurs tentent de déterminer la direction du marché compte tenu de l’inflation plus élevée et plus longue que prévu, ainsi que de la façon dont la Fed va la gérer. La hausse de l’inflation n’a pas été un problème pour le marché boursier depuis très longtemps, alors essayer de naviguer à travers elle peut entraîner beaucoup de confusion en cours de route. À mesure que les taux réels augmentent, la contraction des ratios de capitalisation boursière en plus de la croissance des revenus et des bénéfices qui pourrait décevoir les investisseurs, ne fera que créer un contexte d’investissement très difficile.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également