© Reuters. La rencontre entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Joe Biden, prévue mercredi à Genève, ne devrait pas déboucher sur des accords concrets mais les discussions seront néanmoins utiles, a déclaré un conseiller du Krem

par Vladimir Soldatkin

MOSCOU (Reuters) – La rencontre entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Joe Biden, prévue mercredi à Genève, ne devrait pas déboucher sur des accords concrets mais les discussions seront néanmoins utiles, a déclaré un conseiller du Kremlin.

Les deux dirigeants se réuniront pour la première fois depuis l’entrée en fonction de Joe Biden alors que les relations entre Washington et Moscou sont au plus bas depuis des années.

Le conseiller en politique étrangère du président russe, Youri Ouchakov, a déclaré aux journalistes que l’ordre du jour – à l’exception des communiqués finaux – a été confirmé lundi lors de son appel téléphonique avec le conseiller en sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan.

La stabilité nucléaire, le changement climatique, la cybersécurité et l’avenir des ressortissants américains et russes emprisonnés dans leurs pays respectifs seront à l’ordre du jour, a déclaré le conseiller du Kremlin.

“Je ne suis pas sûr que des accords seront conclus. Je considère cette réunion avec un optimisme pratique”, a déclaré Youri Ouchakov.

Le président américain, qui a qualifié l’ancien agent du KGB Poutine de tueur en mars, estime que la Russie adopte un comportement inacceptable sur toute une série de sujets.

Il a également évoqué les “dilemmes” de la Russie, notamment son effondrement économique post-soviétique, son rôle jugé excessif en Syrie et ses problèmes liés à la pandémie de coronavirus.

Lors d’un appel téléphonique en avril, Joe Biden a proposé un sommet avec son homologue russe pour régler leurs différends.

Les relations entre la Russie et les États-Unis se sont envenimées après l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014. Washington a également accusé Moscou d’ingérence dans l’élection présidentielle américaine de 2016 et a imposé des sanctions à des entreprises et personnalités russes.

“La situation est proche d’être critique. Évidemment, quelque chose doit être fait dans ce contexte”, a ajouté Youri Ouchakov, ancien ambassadeur russe aux États-Unis de 1998 à 2008.

Parallèlement, les dirigeants ont ouvert la porte à un possible échange de prisonniers – deux anciens Marines américains détenus en Russie contre des Russes incarcérés dans des prisons américaines. Selon la déclaration d’un avocat l’année dernière, le marchand d’armes russe, Viktor Bout, est l’un des prisonniers que Moscou souhaite voir libéré.

(version française Dagmarah Mackos, éditée par Blandine Hénault)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également