Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

Les actionnaires d’Avis Budget Group peuvent avoir le sourire : l’action du loueur de voiture a enregistré une progression spectaculaire de 58% au mois de novembre (cfr graphique), accélérant la cadence haussière démarrée à la mi-septembre. Le titre vaut désormais sept fois plus qu’en début d’année.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette spectaculaire envolée d’Avis Budget Group dont la capitalisation boursière avoisine les 15 milliards de dollars.

Normalisation des économies, marché de l’occasion soutenu…

La société qui est active à travers les marques Avis, Budget ou encore Zipcar a ainsi profité de la normalisation des économies, après la période difficile liée aux restrictions de voyager prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

La flambée des prix sur le marché de l’occasion constitue un autre facteur de soutien.

Par ailleurs, les résultats trimestriels publiés le 1er novembre, supérieurs aux attentes, ont aussi donné un coup de fouet à l’action. Le groupe a ainsi fait état d’un chiffre d’affaires “presque doublé par rapport à la même période de l’année passée et 9% supérieur au troisième trimestre 2019, à 3 milliards de dollars”. Cette belle progression s’explique à la fois par une hausse des recettes journalières de location et par des périodes de location plus longue. Le bénéfice s’en ressent : 674 millions de dollars réalisés sur la période de juin à septembre contre 45 millions un an avant.

“Nous constatons les avantages des initiatives que nous avons lancées au début de la pandémie et cherchons à tirer parti de cet élan positif alors que l’environnement des voyages continue de se normaliser”, a indiqué Joe Ferraro, CEO du loueur automobile, cité dans le communiqué des résultats.

Avis Budget Group, gagnant de la pandémie ?

Certains parmi la communauté des analystes qui suivent la valeur estiment qu’Avis Budget Group pourrait sortir gagnant de la pandémie.

Selon l’analyste de Jefferies, Hamzah Mazari, les sociétés de location de voitures ont désormais un meilleur contrôle sur ce qu’ils peuvent facturer, ce qui devraient leur permettre d’améliorer leurs marges, a-t-il expliqué à Bloomberg (**). De leur côté, Billy Kovanis et Adam Jonas de Morgan Stanley (NYSE:) restent “très haussiers” à moyen et long terme sur la reprise des voyages, malgré l’impact probable ce trimestre et en début d’année du variant Omicron sur les résultats d’Avis. Les dynamiques en jeu comme les contraintes d’approvisionnement ou la substitution des voyages en avion au profit de la voiture devraient soutenir Avis, estiment-ils.

Globalement, les analystes (***) restent malgré tout partagés. Deux courtiers recommandent d’intégrer l’action Avis en portefeuille, deux de la conserver et quatre de la vendre. L’objectif de cours moyen est de 245 dollars. Jefferies est le plus optimiste avec 333 dollars d’ici un an.



Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également