Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Mathieu Lebrun attend de pied ferme les chiffres de la CPI. En effet, les résultats des prix à la consommation pourraient confirmer la belle accélération observée sur la paire Euro/Dollar. De belles opportunités d’achat devraient alors suivre…

Depuis mardi après-midi, la paire Euro/Dollar se reprend assez nettement, notamment depuis hier avec les premiers chiffres de l’inflation US.

Mardi en fin d’après-midi, Jerome Powell avait commencé à rassurer les marchés, notamment sur ses intentions quant au timing de réduction du bilan de la FED. Sur ce point en effet, réduction du bilan de la FED et hausse des indices boursiers sont historiquement rarement allés de pair.

Ensuite, hier, sans mauvaise surprise, la lecture de prix à la consommation (CPI) laisse espérer l’atteinte d’un plateau le mois dernier, eu égard au léger ralentissement par rapport à novembre (+0,5% le mois dernier contre +0,8% en novembre). Et ce, malgré des chiffres au plus haut depuis le début des années 1980, leur lecture conforme aux attentes moyennes du consensus.

Si une certaine confirmation sera attendue ce jeudi après-midi avec le PPI, la paire Euro/Dollar n’a toutefois pas attendue pour franchir sa résistance horizontale de court terme (visible en grisé ci-dessous). Il faut dire que les économistes tablent là aussi sur une hausse de « seulement » +0,4% des prix à la production en décembre, après +0,8% en novembre. L’avenir nous confirmera s’ils ont raison.

A voir ici ce que l’approche de l’importante résistance oblique descendante va désormais donner (visible cette fois en pointillés noirs + flèches rouges).

En attendant la confirmation, Rexel (PA:) s’emballe…
Quoi qu’il en soit, ce breakout (cf. cercle noir) est presque un classique du genre.

Après une longue période de compression de volatilité, le catalyseur d’hier a ensuite fait le reste. On retrouve d’ailleurs ce genre de configuration avec Rexel, dont le titre a bondi hier au-delà des 20 € suite au relèvement de ses objectifs 2021 (cf. cercle noir ci-dessous). [NDLR : les abonnés de Jackpot Trader se sont d’ailleurs positionnés hier.] Les mêmes causes ayant souvent les mêmes conséquences, cela faisait justement suite à une longue période de range horizontal antérieur (cf. rectangle noir).

Pour en revenir à l’Euro/Dollar, à reste voir si, en cas d’échec sous résistance, la hausse d’hier s’avèrera être un bull trap dans les règles de l’art. Un peu comme ce que l’on avait constaté en fin d’année sur le Russell-2000, l’indice des small et mid cap US (cf. cercle noir ci-dessous).

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également