Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

En attendant le compte-rendu de la réunion de Jackson Hole, Gilles Leclerc s’est penché sur Véolia. Le titre entre dans une zone graphique compliquée où tout porte à croire que la consolidation est la seule issue…

Les banquiers centraux sont réunis en conclave (virtuel) pour participer au symposium de Jackson Hole. Nous attendons tous que l’oracle Jerome Powell nous délivre – ou pas – le message divin qui devrait sceller le futur proche des marchés boursiers. Tapering avant la fin de l’année, telle est la question.

Et en attendant cette annonce, je me suis intéressé aujourd’hui au cas de Véolia Environnement.

En réalité, c’est une alarme de ma plateforme de trading qui s’est déclenchée. Ce genre d’alarme est paramétrée pour signaler l’arrivée d’une valeur sur des zones graphiques (support ou résistance) avec en plus un facteur d’accélération des prix qui statistiquement parlant dépasse la norme de sa volatilité habituelle.

En clair et en décodé : arrivée sur une zone graphique probable et avec un cours en accélération « hors norme », soit les premiers signes d’une suspicion de « point dur ». Il s’agit d’un signal à confirmer visuellement, après analyse du graphe et de ses indicateurs.

Effectivement, lorsque l’on passe sur une vue long terme, Véolia arrive sur un « point dur » qui en plus de ça, correspond à la confluence de deux résistances (cf. pastille jaune sur le graphique si après).

Prêt pour la consolidation ?

La première résistance (celle qui a déclenché l’alarme) est horizontale (« R.H » en violet). Depuis 2009, les impacts et les refus de passage de cette zone de résistance sont bien marqués (cf. petites flèches orange)

Vient s’y rajouter une résistance oblique (« R.O » en rouge) qui est celle du canal bleu. Canal dont les points de rebond et de consolidation sont eux aussi – et jusqu’ici en tout cas – sans appel (pastilles bleues)

Les deux résistances se trouvent dans la même zone, c’est à dire vers 28 à 30 € sur le graphe long terme ci-dessus (cf. pastille jaune).

Qu’en disent les analystes fondamentaux ? Que l’objectif moyen de hausse qui ressort de leur consensus est de 28 €. On y est ! Et il se trouve que l’objectif est même légèrement dépassé.

Conclusion à ce stade : objectifs graphiques et fondamentaux concordent. Tous deux sont atteints. Nous sommes ici en vue mensuelle.

Si début de consolidation il doit y avoir, alors les premiers signaux apparaîtront obligatoirement sur une unité de temps inférieure. Comme la vue journalière à laquelle je vous propose de passer maintenant.

La zone de la résistance horizontale mensuelle (28/30 €) est reportée sur la vue journalière et… une autre résistance y apparaît : celle d’un canal haussier de court terme, qui, elle aussi, passe par les mêmes niveaux.

Techniquement, l’indicateur de tendance MACD arrive sur une zone d’impulsion maximum (horizontale orange) constatée sur Véolia en vue journalière.

Conclusion, si l’indicateur de tendance MACD (paramétré à 9/19/6) se retourne dans la zone où passent les trois résistances graphiques et alors que Véolia atteint les objectifs du consensus des analystes fondamentaux… une consolidation – ou au moins arrêt de sa progression – sera pour le moins probable.

Le premier support intéressant pour repasser éventuellement à la hausse se situe vers 26 € (rectangle horizontal bleu).

Bonne journée,

Gilles





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également