Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

LVMH (PA:) avait déjà fragilisé le . Et les autres valeurs du luxe sont en train de suivre cette tendance. Gilles Leclerc alerte : si les valeurs du luxe consolident, le CAC40 risque d’imploser.

Alors que le CAC40 commence à rentrer dans des zones d’excès flagrants (voir le point hebdo de vendredi), le principal danger pouvant entraver sa progression vient actuellement du secteur des valeurs du luxe.

Les valeurs du luxe présentes dans le CAC40 pèsent très lourd dans le calcul de l’indice et sont plus que chèrement valorisées (31 pour LVMH, 28 pour Kering (PA:) et 58 pour Hermès). De ce fait, plus leur part de marché augmente, plus il va être difficile d’afficher les taux de croissance en termes de part de marché.

Dans la même veine que l’analyse de LVMH, plus grosse capitalisation européenne et évidemment du CAC40 que je vous présentais fin août, je vous propose de nous intéresser aujourd’hui à Hermès.

Avec toujours le même objectif : puisque ces valeurs sont actuellement en consolidation, quels sont les niveaux à ne pas casser – au risque d’entraîner le CAC40 à leur suite et déclencher une vague de baisse de notre indice national.

Hermès a donc un PER de 58 – l’air commence à se raréfier. Pour des valeurs aussi chèrement payées, les moindres mauvaises nouvelles peuvent avoir des conséquences fatales.

A 1 255 €, le consensus des analystes fondamentaux (qui ressort à 1 180 €) est déjà dépassé de 6%.

Graphiquement, ce niveau de consensus correspond, au pouième près, au support des 1 200 € (rectangle horizontal vert) qui lui-même a déjà occasionné des réactions à répétition des acheteurs. Et jusqu’ici, ces derniers l’ont défendu (cf. petites flèches blanches).

Le CAC40 en danger !
Le plus inquiétant est la formation potentielle d’une ETE (Épaule/Tête/Épaule en orange). Hermès serait en train de construire la deuxième épaule.

C’est le niveau des 1 200 € qui doit résister pour éviter la validation de l’ETE et donc déclencher un potentiel théorique de baisse correspondant à l’amplitude (flèches verticales orange), soit un retour sur le support suivant qui se situe à 1 050 € (13%de baisse).

A noter que le support des 1 200 € est renforcé par l’arrivée de la moyenne mobile 100 périodes (MM100 en pointillés bleus), d’où l’importance que ce niveau ne soit pas cassé.

Techniquement, l’indicateur de tendance MACD vent de se retourner à la hausse (cf. pastille jaune). Il est à surveiller comme le lait sur le feu, car dans ce genre de configuration, s’il venait à donner rapidement (dans la semaine) un nouveau signal baissier, ce serait un signal précurseur de la validation de l’ETE.

Bref, si les poids lourds du luxe entament une consolidation, le CAC40 devrait en faire autant. D’où l’importance de bien cadrer ces valeurs et de cibler les niveaux « à ne pas casser ».

Pour Hermès, il s’agit des 1 200 €. Pour LVMH dont je vous propose une mise à jour, c’est la moitié : 600 €.

LVMH : l’enjeu des 600 €
Pour prendre un repère, lors de l’analyse publiée fin août, LVMH se situait au niveau de la dernière flèche verte (pastille jaune).

Je vous laisse relire les détails de ce plan de trade, mais toujours avec la même méthodologie (reports d’amplitude et analyse graphique) un gros support se situant dans la zone des 600 €. Un support « où il ne fallait mieux pas se rater ».

D’où la conclusion de l’époque : « Tant que le CAC40 et LVMH restent au-dessus des dits niveaux [NDLR : 6 600 points pour le CAC40 et 600 € pour LVMH], la pression baissière est enrayée. »

LVMH a rebondi juste à temps sur le support ciblé. Le gap des 655 € est maintenant fermé. Nous sommes donc dans une phase de rebond technique. Pour réellement sonner la fin de l’alerte, il faut qu’LVMH arrive à se hisser au-dessus de ce gap – ainsi que de cette fameuse moyenne mobile 100 périodes qui passe elle aussi par-là, au même moment.

CQFD.

En tout cas, vous avez maintenant les seuils à préserver pour Hermès et LVMH afin d’éviter un départ en consolidation du CAC40.

Les alarmes sont placées. On espère qu’elles ne se déclencheront pas.

Bonne semaine à tous,

Gilles





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également