Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Gilles Leclerc est d’humeur littéraire aujourd’hui. Le voilà qui a transposé l’univers boursier en pleine épopée du Seigneur des Anneaux. Les algos qui régissent les marchés, et donc le , se métamorphosent en l’anneau unique, prêt à les gouverner tous…

Certains pourront éventuellement juger la comparaison impertinente, voire vulgaire, mais il n’empêche qu’elle est parlante. Ainsi, dans la même idée que l’anneau de Sauron qui a été forgé pour ” les gouverner tous ” ; nous, dans le monde de la finance et de la Bourse ; nous avons à faire avec son pendant : les algos.

Je vous laisse juge de l’action des algorithmes en ce qui concerne l’évolution du CAC40. Mais les prix ne mentent pas.

Dans tous les cas, les réactions sur certains segments graphiques sont beaucoup trop nombreuses et précises pour que l’on puisse les attribuer à ce dont certains bouquins d’analyse techniques appelaient : ” la théorie de la distribution aléatoire des prix “. Mais ça, c’était avant. En effet, ces algorithmes mathématiques régissent les marchés et opèrent les changements au quart de seconde pour coller à l’actu boursière.

L’âge des algos boursiers
Désormais, avec les algos, voilà comment ça se passe :

Sur ce graphe, vous pouvez voir deux canaux haussiers. Celui qui nous intéresse est le canal supérieur – le bleu. Et plus particulièrement la médiane (en bleu) qui sépare ces deux canaux.

Le constat est simple : les impacts du CAC40 (petites flèches oranges) sur ce segment n’ont rien et ils sont beaucoup trop nombreux et précis pour relever de la ” distribution aléatoire des prix “. C’est du pur ” algo “.

D’ailleurs, la semaine dernière, suite à des propos tenus par la FED et certains de ses membres, le marché à subit un petit trou d’air. Et où le cours a-t-il soudainement rebondi – pas deux fois – ? Je vous le donne dans le mille : sur la médiane qui sépare le deux canaux (petites flèches vertes + pastilles jaunes).

On aime ou on n’aime pas – mais ” le graphe, c’est le graphe “.

Quoi qu’il en soit à partir d’un tel constat, la conclusion au niveau trading est nettement simplifiée.

Tant que le CAC40 continue de progresser dans son canal haussier bleu ? C’est haussier ! Simple et efficace.

Actuellement, ce support passe vers 6 550 points et il est renforcé par la moyenne mobile 100 périodes (en pointillés bleus) qui elle aussi est haussière.

Dès lors que ces supports ne sont pas enfoncés, aucune raison de se poser plus de question que ça – les algos continuent de piloter le mouvement et comme les algos sont eux même pilotés par les ” grosses mains “, ce sont eux qui ” sont ” et ” font ” le marché avec l’aide des banques centrales, il est déconseillé d’essayer de les contrer … (pour le moment !)

Par contre, les bandes de volatilité (bandes grisées délimités par une courbe pointillés vert) se contractent. Et cela indique une perte de probable de dynamique à court terme.

Il serait donc étonnant – statistiquement – que le CAC40 continue très longtemps dans cette tendance. En tout cas, les 6 700 points correspondent au passage de la borne supérieure de cette enveloppe de volatilité devrait être difficile à passer – à court terme et avant que la saison de publication des résultats du second trimestre ne débute d’ici quelques jours aux Etats-Unis.

En attendant, je pose une alarme sur 6 670 points et une autre un peu au-dessus de la médiane qui sépare les deux canaux. Et je ne rallume les écrans que si ça sonne.

Attention, entre ces bornes, la volatilité risque de remonter.

Bon week-end,

Gilles





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également