Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

Les nouvelles vont de mauvaises à pires chez HEXO (NASDAQ:) (TSX:). Les actions du producteur de cannabis ont continué à glisser lundi, et ont largement accéléré leur chute hier, après que l’entreprise ait reçu un coup de massue dévastateur à la fin de la semaine dernière.

Action hexo d1

La société de marijuana basée au Canada a vu ses actions chuter de près de 11 % sur le NASDAQ vendredi dernier après avoir admis une inquiétude croissante au sujet de sa dette lors de la publication de ses résultats du . Hexo a ensuite chuté de plus de 3% lundi, et de plus de 7% mardi. Au total, depuis la clôture de jeudi dernier, l’action Hexo affichait un recul de plus de 21% à la fermeture du marché hier.

Le rythme auquel les investisseurs abandonnent la société s’est accéléré au cours de la semaine dernière, ce qui a entraîné une forte augmentation de l’intensité avec laquelle le producteur de cannabis perd sa capitalisation boursière. Depuis le mois d’avril, il a vu le cours de son action baisser régulièrement. À son sommet de 2021, en février, HEXO se négociait à 8,05 dollars. Il a clôturé hier à 1,40 $, soit une baisse de 82,6 %.

La dernière inquiétude qui a déclenché la baisse du cours de l’action de la société est son expansion rapide et la dette qu’elle a contractée dans le cadre de ce processus.

En mai, HEXO a levé 327,6 millions de dollars US (405,6 millions de dollars canadiens) par le biais de billets convertibles garantis, en utilisant ses propres actifs comme garantie. Cela porte le total de la dette convertible de la société à 404 millions de dollars américains (501 millions de dollars canadiens) et le total des dettes envers les prêteurs à 715 millions de dollars (886,8 millions de dollars canadiens), selon un rapport de BNN Bloomberg.

Les billets convertibles émis en mai ont été utilisés pour acheter trois sociétés de cannabis – Redecan, Zenabis et 48North – plus tôt cette année.

Lors d’un appel avec des analystes vendredi dernier, selon le rapport, le directeur financier de HEXO, Trent MacDonald, a déclaré :

“Nous comprenons les risques qu’il pose maintenant et nous le prenons très au sérieux. Nous travaillons donc activement à résoudre ce problème et dès que nous aurons une mise à jour importante à ce sujet, nous en informerons absolument nos actionnaires.”

Mais la dette n’est pas la seule préoccupation de l’entreprise. HEXO a également révélé vendredi dernier ce qu’elle appelle des “faiblesses importantes” dans ses informations financières. Ces faiblesses, auxquelles la société a déjà commencé à remédier, “pourraient entraîner des inexactitudes”.

Dans une déclaration faite vendredi dernier, la société a indiqué aux actionnaires que son flux de trésorerie ne couvrirait pas les futurs paiements de la dette et qu’elle chercherait des moyens d’obtenir un nouveau financement.

La déclaration se lit comme suit :

“La société dispose d’un financement suffisant pour les besoins courants en fonds de roulement, cependant, les fonds actuels disponibles, combinés aux flux de trésorerie opérationnels, ne sont pas suffisants pour soutenir également le financement des besoins de trésorerie potentiels en vertu de la note convertible garantie de premier rang, les investissements nécessaires pour continuer à développer l’infrastructure de culture et de distribution, et les plans de croissance futurs de la société. La direction étudie plusieurs options pour obtenir le financement nécessaire, qui pourrait inclure l’émission de nouveaux instruments de capitaux propres ou de dette publics ou privés, complétés par les entrées de trésorerie d’exploitation.”

Selon un rapport du Globe and Mail, les vérificateurs ont émis un avertissement de continuité de l’exploitation, soulignant que les flux de trésorerie de la société ne seraient pas suffisants pour couvrir ses obligations de remboursement.

HEXO a déclaré un revenu de 38,6 millions de dollars (47,9 millions de dollars canadiens) pour le trimestre, ce qui est supérieur aux estimations des analystes. Mais ce chiffre a été tempéré par une perte nette de 67,9 millions de dollars US (84,2 millions de dollars canadiens), ce qui est mieux que la perte nette de 169,5 millions de dollars US (210,2 millions de dollars canadiens) enregistrée au même trimestre de l’année dernière. La perte BAIIA ajustée de HEXO de 19 millions de dollars US (23,6 millions de dollars canadiens) pour la période de trois mois était bien pire que la perte de 5,7 millions de dollars US (7,1 millions de dollars canadiens) prévue.

La société revendique toujours 13% du marché du cannabis récréatif au Canada, la part la plus importante, devant Tilray (NASDAQ:) (TSX:) et Canopy Growth (NASDAQ:) (TSX:) .

HEXO a aussi récemment étendu ses activités aux États-Unis, en acquérant une installation de culture de 50 000 pieds carrés dans le Colorado. Cette transaction a été conclue à la fin du mois de juin.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également