© Reuters. Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Fremaux (photo), a estimé lundi que certains festivals concurrents avaient ouvert un peu vite leurs portes aux films produits par les plateformes de streaming, fragilisant ainsi l’industrie du ciném

CANNES (Reuters) – Le délégué général du Festival de Cannes a estimé lundi que certains festivals concurrents avaient ouvert un peu vite leurs portes aux films produits par les plateformes de streaming, fragilisant ainsi l’industrie du cinéma dans son ensemble.

Des plateformes comme Netflix (NASDAQ:) ont prospéré pendant la pandémie, leurs films raflant également des récompenses prestigieuses au moment même où les salles de cinéma étaient désertées.

Le festival de Cannes, qui ouvre ses portes officiellement mardi, ne sélectionne que des films ayant bénéficié d’une sortie en salle en France, excluant ainsi de fait les productions uniquement disponibles en streaming.

Le délégué général, Thierry Fremaux, a confirmé lundi lors d’une conférence de presse que les organisateurs du festival de Cannes s’en tenaient aux mêmes règles.

“Non seulement 2019 a été une grande année de cinéma, mais 2020 a été l’année la plus catastrophique de l’histoire pour le cinéma”, a déclaré Thierry Fremaux à la presse.

Il a ajouté que la crise avait permis à des plateformes comme Netflix de remporter un “triomphe mérité”, intervenu toutefois au moment même où l’industrie du cinéma affaiblie par les conséquences de la pandémie ne pouvait pas se défendre.

Dotées de moyens financiers considérables, Netflix et d’autres grandes plateformes comme Amazon (NASDAQ:) ont pu s’offrir les services des plus grands réalisateurs, comme Martin Scorsese, pour des films visibles seulement peu de temps en salle.

Contrairement à Cannes, d’autres festivals ont accueilli à bras ouverts des films réalisés par des géants du streaming.

Avant la pandémie, “Roma”, un film Netflix réalisé par Alfonso Cuaron a été récompensé d’un Lion d’or à la Mostra de Venise en 2018.

“Certains festivals sont les premiers à ouvrir leurs portes un peu trop librement à des gens dont on n’est pas sûr qu’ils souhaitent que le cinéma survive”, a observé Thierry Frémaux.

Cannes a bien présenté deux films Netflix dans sa compétition officielle en 2017, mais il a adopté ensuite des règles plus strictes sous la pression des exploitants de salles.

Le délégué général a précisé avoir proposé sans succès à Netflix de présenter ses productions hors compétition à Cannes.

Netflix n’a pas pu être joint immédiatement pour un commentaire.

(Reportage Sarah White et Michaela Cabrera, version française Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également