Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

© Reuters. Un confinement strict sera mis en place en Guadeloupe. /Photo d’archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) – Un confinement strict sera mis en place en Guadeloupe, comme c’est déjà le cas en Martinique, et l’état d’urgence sera décrété en Polynésie française afin de contrer la progression fulgurante de l’épidémie de Covid-19, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

La situation sanitaire aux Antilles et en Polynésie française est “préoccupante” voire “critique” en raison de la hausse exponentielle du nombre de contaminations par le coronavirus SARS-CoV-2 et du faible taux de vaccination de la population, a expliqué Gabriel Attal à l’issue d’un nouveau Conseil de défense.

Le gouvernement a ainsi décidé d’étendre le confinement instauré mardi en Martinique à la Guadeloupe, complétant le couvre-feu déjà en place.

En Martinique, le préfet a annoncé la fermeture des commerces non-alimentaires, des sites culturels et de loisirs, l’interdiction de l’accès aux plages, le renforcement du télétravail et la limitation des déplacements dans un rayon d’un kilomètre autour du domicile sauf motif impérieux.

Il a également invité les touristes à mettre fin à leur séjour, en évoquant une “clause de revoyure” dans trois semaines.

En Guadeloupe, une interdiction de déplacement au-delà de 10 kilomètres du domicile avait déjà été mise en place la semaine précédente. Un couvre-feu était en vigueur à partir de 20h00 et les restaurants étaient fermés depuis lundi, à l’exception de la vente à emporter ou de la livraison à domicile.

Le préfet de l’île doit s’exprimer en fin de journée et précisera probablement les modalités de ce confinement élargi.

Sur l’île, le taux d’incidence hebdomadaire s’approche des 1.900 nouvelles contaminations pour 100.000 personnes, soit huit fois plus que la moyenne pour la France entière, alors que la couverture vaccinale y est moitié moindre (autour de 20% de la population éligible intégralement vaccinée contre le COVID-19, contre près de 56% pour la France entière).

Les services de réanimation des deux départements sont saturés, précise Gabriel Attal.

“Si la situation est si grave aux Antilles alors que nous tenons en métropole, c’est parce que la vaccination est bien trop faible, donc je lance un appel : “vaccinez-vous”, c’est la seule chance d’éviter une catastrophe sanitaire”, a-t-il ajouté.

La situation est également alarmante en Polynésie française où l’on constate plus de 1.000 nouvelles contaminations pour 100.000 personnes et où le taux de vaccination est légèrement inférieur à 30%.

L’état d’urgence sera donc décrété à partir du 12 août à minuit, ce qui permettra aux autorités de prendre davantage de mesures de restrictions sanitaires.

(Reportage Caroline Pailliez, édité par Nicolas Delame)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également