Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Les derniers chiffres du inquiètent. Alors que le risque de consolidation est au plus fort, la Bourse de Francfort teste une résistance. L’occasion pour Gilles Leclerc d’analyser les conséquences des dernières nouvelles.

Hier, l’Allemagne publiait son indice de production industrielle pour le mois d’avril. Il ressort en recul de 1%. Il s’agit là d’un recul inattendu ! En effet, le consensus – porté principalement par Reuters – tablait sur une légère hausse de 0,5%.

Mauvaise nouvelle pour l’économie allemande. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle pour les marchés financiers ? Rien n’est moins sûr… le DAX30 a fini la journée d’hier sur une baisse insignifiante de 0,23%.

Néanmoins, ce qui pourrait bloquer l’avance de l’indice boursier allemand pourrait être expliqué par sa configuration technique.

Le graphique ci-dessus montre qu’un faisceau de résistances a été atteint. Fort heureusement, pour le moment, aucun signal baissier. Toutefois, attention à la réaction des prix dans les jours à venir.

Deux résistances à tester ?
Depuis maintenant plus de 6 mois, l’indice de la Bourse de Frankfort est haussier, comme le montre le canal vert sur le graphique précédent. Le mouvement est extrêmement bien piloté : les impacts (petites flèches blanches) sur la résistance et le support de ce canal de tendance sont jusqu’ici d’une précision extrême. Jusqu’ici, rien ne semble pouvoir enrayer ce mouvement.

Par contre, attention : deux résistances sont maintenant testées.

La première est évidente : il s’agit de la résistance oblique rouge (” R.O “) qui est en place depuis maintenant plus d’un an et demi. Et le constat est similaire : les contacts avec cette résistance (flèches bleues) n’ont donné lieu qu’à de maigres consolidations de l’ordre de 5 M. (sauf celle qui correspond à l’arrivée du Covid-19 en Europe – mais on comprend bien le pourquoi).

La deuxième correspond à une projection de report d’amplitude, ce qui correspond à une extension (cible) qui se situe dans la zone des 16 000 points (cf. le rectangle horizontal orange ” R 16.000 “).

Comme ces deux résistances se regroupent sur le même niveau, avec le même timing (pastille bleue), on fera attention à la validation d’un signal de divergence baissière, actuellement en construction sur l’indice de tendance MACD (cf. ” Div (-) ” + flèche orange).

Dans ce cas, et à l’image de ce qu’il s’est passé les dernières fois, le risque d’une consolidation vers le support intermédiaire des 15 000 points devient probable. Cette zone de support est renforcée par l’arrivée de la moyenne mobile 100 périodes (en bleu pointillés)

Le risque de consolidation est donc simplement, une fois de plus, d’environ 5%. Rien de bien important, ni d’anormal.

Ceci dit – et la raison de fond de cette analyse que je partage avec vous – : si cela se produit, alors le canal haussier (vert) en place depuis l’automne dernier sera invalidé, ce qui changera la donne !

Fini la tendance haussière et les stratégies de suivi de tendance !

Une sortie de canal haussier dans une zone de double résistance à 80% de probabilité de faire passer le DAX en mode ” range “, c’est-à-dire, perte de dynamique et oscillation entre support et résistance pendant au moins quelques semaines – voire pendant l’été.

Bref, ce ne sont pas vraiment les 5% de risque de consolidation qui sont le plus important à mon humble avis, mais plutôt la typologie du marché, sa façon d’évoluer et la façon de le trader qui vont changer.

On refait le point dessus si le signal de la MACD est validé et que la tendance haussière du canal vert est invalidée.

Bon trade,

Gilles





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également