Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

Leasinvest Real Estate et Extensa ont uni leurs forces en une seule et même entité dont l’appellation est connue depuis lundi : Nextensa. L’occasion de lever un coin du voile sur cette action qui offre l’un des plus beaux rendements sur dividendes de la bourse de Bruxelles.

Avec ce rapprochement voulu par l’actionnaire de référence des deux groupes (Ackermans & van Haaren), Nextensa devient l’un des principaux acteurs immobiliers cotés de Belgique, sur fond d’un bilan de 1,9 milliard d’euros et plus de 800 millions de fonds propres.

Le coeur de métier du promoteur consistera à développer des projets en vue de les vendre ou de les conserver pour percevoir une rente locative, avec un portefeuille ventilé essentiellement entre la Belgique (plutôt axé sur l’immobilier de bureau) et le Grand-Duché de Luxembourg.

Nextensa continuera notamment de réhabiliter et de gérer le site de Tour & Taxis, ce quartier d’innovation urbaine abritant la Gare maritime, entièrement rénovée et devenue le plus grand complexe de bureaux en bois d’Europe.

Autre bâtiment emblématique du site bruxellois : l’Entrepôt royal, au sein duquel sont logés entre autres les locaux de l’Echo et du Tijd.

En parallèle, Nextensa ne sera autre que l’un des principaux investisseurs immobiliers du Grand-Duché, avec des projets de standing urbain comme « la Cloche d’Or ». Il y développe également le centre commercial « Knauf Pommerloch », situé proche de la frontière.

Une action à la traîne

Pour les actionnaires, reste à voir si ce mariage et les synergies annoncées pourront redonner vie à un cours de bourse déprimé.

Leasinvest Real Estate (qui n’a pas encore changé de nom sur les plateformes de trading) peine en effet à recouvrer ses niveaux d’avant crise. En toile de fond, la pandémie et son lot de restrictions et d’incertitudes qui ont pesé sur le groupe, affecté par la fermeture des magasins, singulièrement au Grand-Duché où il est davantage actif sur l’immobilier commercial.

Il en ressort pour Leasinvest en 2020 un bénéfice de 7,7 millions d’euros, en recul comparativement aux 49,9 millions signés un an plus tôt. Extensa a généré pour sa part, un bénéfice de 25,9 millions d’euros.

En outre, à la faveur du mariage entre les deux entités, l’action a dû renoncer à son statut de SIR (société immobilière réglementée) qui exempte le précompte de 30% sur les dividendes belges.

Un changement indispensable selon la direction (les SIR ont l’obligation de reverser la majorité de leurs bénéfices sous forme de dividende) car il lui confère davantage de liberté pour investir.

Un rendement sur dividende supérieur à 7%

A son actif, Nextensa compte parmi ces actions de rendement par excellence, susceptibles d’intéresser les investisseurs qui privilégient les actions à hauts dividendes.

Et sur base du cours actuel (73,70 euros) et du dividende attendu au titre de l’exercice en cours (5,25 euros selon les différentes estimations consensuelles), le rendement frise les 7% (brut).

Et la présence majoritaire dans son actionnariat d’investisseurs aussi costauds qu’AvH et d’AXA est plutôt rassurante quant à la distribution pérenne d’un dividende.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également