Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

La (fin) de semaine risque d’être agitée avec la première vague des publications US. Aujourd’hui, Gilles Leclerc adopte une stratégie défensive avec cette analyse (plutôt qu’un plan de trade) sur Deutsche Boerse (DE:).

Pour ce premier focus de la semaine et au lendemain du vote pour le premier tour des présidentielles, on va quitter un peu les marchés français et laisser les investisseurs trancher… On y reviendra quand nous aurons une idée plus précise de la réaction des marchés.

La fin de semaine sera marquée par le début des publications trimestrielles US, avec en première ligne le secteur bancaire et notamment quelques mastodontes comme BlackRock (NYSE:), JPMorgan Chase (NYSE:), Citigroup (NYSE:) Morgan Stanley (NYSE:), Goldman Sachs (NYSE:), Wells Fargo (NYSE:), etc.

Une bonne partie de ces banques sont des banques d’investissement qui tirent leurs revenus du trading, donc de l’activité boursière. C’est pourquoi ce matin je vous propose de sortir du cadre de la Bourse française – et d’aller gambader du côté de la Bourse de nos amis et partenaires allemands, avec en ligne de mire Deutsche Boerse.

Petit résumé de la situation
Deutsche Boerse (DB1) vient tout juste d’atteindre l’objectif de valorisation moyen qui ressort du consensus des analystes fondamentaux (Reuters). Ils visaient 172 €. Avec un plus haut à 168 € vendredi dernier, on y est.

Dans le même temps, DB1 est en train de remonter sur ses derniers plus hauts. Niveau par lequel passe aussi une résistance horizontale (« R »). Cette résistance est une projection de report d’amplitude (voir l’échelle de progression de 0% à 100% et doubles flèches bleues verticales sur le graphique ci-dessous). Ces niveaux sont importants, car très travaillés par les opérateurs qui les ciblent pour renforcer ou alléger leurs positions (comme le montrent les nombreux impacts en flèches blanches).

Là où la situation se complique un tantinet, c’est qu’un flux vendeur est apparu entre les points A et B. Points qui accessoirement sont placés sur la résistance « R ».

L’indicateur On Balance Volume (OBV) mesure les flux financiers : si une journée est positive, on rajoute les volumes à la courbe de l’OBV. Si la journée termine dans le rouge, on les soustrait.

Une rotation baissière (aussi appelée divergence baissière), apparaît quand les prix montent – mais qu’au global les volumes sont vendeurs. En clair et en décodé, les prix progressent et enchaînent plus de clôtures positives que négatives. Mais les (quelques) journées baissières sont beaucoup plus fournies en volume (vendeurs).

Ce genre de phénomène arrive le plus souvent…quand les opérateurs allègent progressivement leurs positions à l’approche d’un objectif ou d’une résistance majeure. Ce qui cadre avec les précédentes observations.

Bref, méfiance. Un double top entre les points A et B serait vraisemblable bien que non validé pour le moment. Il y a fort à parier que Deutsche Boerse réagisse en fin de semaine en fonction des premiers résultats (de trading) qui seront publiés aux US.

Comment gérer la situation ?
En passant sur la vue journalière (graphique ci-dessous), on voit aussi très bien que plus DB1 s’approche de son objectif, plus les volumes d’échange chutent. En fait pour le moment ce sont plutôt les volumes acheteurs qui chutent sur la période ; on le remarque en comparant les prix et les volumes (les flèches rouges).

La tendance de très court terme (le petit canal vert) est toujours positive, mais la situation devient de plus en plus instable alors que l’on s’approche de la résistance hebdomadaire qui d’ailleurs a été reportée sur le graphe journalier.

Pas besoin d’indicateur technique pour gérer la position : si le canal haussier est cassé à la baisse alors que la zone résistance « R » n’est pas passée…. ceux d’entre vous qui détiennent une position sur Deutsche Boerse feraient bien de suivre ce que font les professionnels : alléger ou clôturer leurs positions.

Le support dudit canal haussier passe actuellement par 163 € mais comme il est oblique, il progresse évidemment chaque jour.

Le premier support intéressant pour repasser à l’achat se situe dans la zone des 135 €. C’est le support « S » que vous retrouverez sur la vue hebdomadaire (sur le premier graphique).

Bonne semaine à tous,

Gilles

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également