General Motors (NYSE:) vient de lever 2,25 milliards de dollars sur le marché primaire obligataire. L’occasion pour le constructeur automobile américain de sécuriser une partie de ses conditions de financement, alors qu’une politique monétaire plus restrictive se profile aux États-Unis.

Dans les faits, General Motors Financial, une structure de General Motors (GM) a placé deux nouveaux emprunts d’une durée de respectivement 5 et 10 ans. Ces obligations se traitent déjà sur le marché secondaire.

Pour ne citer qu’elle, l’obligation General Motors Financial Company au coupon de 3,1% et d’une maturité égale au 12 janvier 2032 peut être achetée à 99,79% du nominal. Autrement dit, l’investisseur bénéficie d’un rendement de 3,13% pour un rating “BBB”, dans la catégorie “Investment grade” chez Standard & Poor’s. L’emprunt libellé par coupure de 2.000 dollars est aussi noté dans la catégorie des emprunts de qualité chez Moody’s. En effet, son rating est ici à “Baa3”.

Le Chevrolet Silverado passe à l’électrique

General Motors n’a pas précisé l’utilisation qu’il comptait faire des fonds ainsi collectés, se bornant à indiquer qu’ils serviront aux objectifs généraux de l’entreprise, selon un document déposé auprès des autorités boursières. Ils pourraient donc servir à financer la politique d’électrification de la gamme de véhicules du constructeur américain. Celui-ci a dévoilé il y a quelques jours, à l’occasion du plus grand salon de la technologie à Las Vegas, la version électrique de son pick-up le plus vendu, le Chevrolet Silverado EV. Celui-ci devrait être sur les routes américaines dès 2024.

BrightDrop

Au-delà de relancer la course à l’électrification d’un segment de marché très disputé et très occupé, le Chevrolet Silverado EV symbolise le virage pris par General Motors dans les nouvelles technologies de mobilité. L’année dernière, le groupe qui est aussi derrière les marques Buick, Cadillac et GMC a ainsi lancé BrightDrop. Cette nouvelle division offre un ensemble de produits, logiciels et services pour décarboner les livraisons du dernier kilomètre et réduire la congestion du trafic. Avec comme résultat concret, la livraison des premiers exemplaires de son fourgon BrightDrop EV600 à FedEx (NYSE:).

L’un dans l’autre, General Motors dont la capitalisation boursière avoisine les 89 milliards de dollars a livré l’année dernière 2,2 millions de véhicules. C’est 13% de moins qu’un an auparavant, en raison de la pénurie de semi-conducteurs liée à la pandémie de Covid-19. Le groupe dirigé par Mary Barre dévoilera ses résultats annuels détaillés le 1er février prochain.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également