Le géant allemand de la chimie BASF (ETR:) fait partie des émetteurs ayant sollicité les investisseurs ces derniers jours. Le groupe de Ludwigshafen a collecté 1,5 milliard d’euros, un montant équitablement réparti sur deux nouvelles souches obligataires et autant d’échéances.

Pour ne citer qu’elle, l’obligation BASF SE d’une maturité égale au 29 juin 2032 et d’un coupon de 3,75% cote désormais sur le marché secondaire. Elle est actuellement disponible à 99,79% du nominal, contre un prix d’émission de 99,492% Autrement dit, l’investisseur bénéficie d’un rendement de 3,78% par coupures de 100.000 euros et pour un « Investment grade ». En effet, S&P attribue une note « A », de qualité donc, à ce nouveau titre d’endettement.

Groupe chimique de premier plan

Accepter de prêter son argent à BASF, c’est participer au financement d’un groupe chimique de premier plan, né il y a plus de 150 ans, employant 111.000 personnes et servant des clients dans presque tous les secteurs et les pays du monde.

Son portefeuille d’activités se décline à travers six segments : les produits chimiques, les matériaux, les solutions industrielles, les technologies de surface, la nutrition et les soins et les solutions pour l’agriculture. Celles-ci ont permis à BASF de générer en 2021 un chiffre d’affaires de 78,6 milliards d’euros et un résultat d’exploitation (avant éléments exceptionnels) de 7,8 milliards, sur base des dernières données annuelles disponibles. Les activités de technologie de surface, des produits chimiques et celles des ‘Matériaux’ ont pesé le plus dans la balance, en représentant de l’ordre de 65% des revenus.

Prévisions maintenues

Le groupe a confirmé ses prévisions 2022, lors de la présentation de ses résultats du premier trimestre de cette année, tout en précisant que « les perspectives macroéconomiques mondiales étaient soumises à une très grande incertitude ». BASF a ainsi rappelé qu’il lui était impossible de prévoir le développement ultérieur de la guerre en Ukraine et son impact sur les prix et la disponibilité de l’énergie et des matières premières. Malgré tout, le chimiste s’attend à réaliser des ventes comprises entre 74 milliards et 77 milliards d’euros cette année, selon le communiqué daté du 29 avril.

Le groupe qui affiche une capitalisation boursière de 39,5 milliards d’euros à la Bourse de Francfort devrait publier des données affinées fin juillet, lors de la présentation des résultats semestriels.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également