© Reuters. Stellantis a annoncé mercredi que sa filiale Peugeot avait été mise en examen en France dans le cadre d’informations judiciaires ouvertes en 2016 et 2017 concernant plusieurs constructeurs automobiles pour des faits de tromperie portant sur les émissi

(Reuters) – Stellantis a annoncé mercredi que sa filiale Peugeot (PA 🙂 avait été mis en examen en France dans le cadre d’informations judiciaires ouvertes en 2016 et 2017 concernant plusieurs constructeurs automobiles pour des faits de tromperie portant sur les émissions de diesel de leurs véhicules.

Peugeot a été astreint au versement d’un cautionnement d’un montant de 10 millions d’euros et à la fourniture d’une garantie bancaire à première demande de 30 millions d’euros pour indemniser les éventuels préjudices, a indiqué Stellantis dans un communiqué.

Les deux autres filiales de Stellantis, Citroën et FCA Italie, seront auditionnées par les magistrats instructeurs, respectivement le 10 juin et en juillet, dans le cadre de la même information judiciaire, a ajouté le groupe automobile.

L’enquête sur Peugeot se concentre sur les véhicules diesel vendus en France entre 2009 et 2015 et découle d’une enquête plus large lancée par les autorités françaises sur les émissions polluantes des moteurs de certains véhicules diesel d’ancienne génération.

Stellantis a déclaré dans un communiqué que Peugeot évaluait ses options de défense dans cette affaire.

“Nos filiales sont fermement convaincues que leurs systèmes de contrôle des émissions répondaient à toutes les exigences applicables à l’époque et continuent aujourd’hui de les respecter, et elles attendent avec impatience l’occasion de le démontrer”, a déclaré Stellantis.

Volkswagen (DE 🙂 a annoncé mercredi sa mise en examen en France pour “tromperie” dans le scandale des émissions polluantes de ses moteurs diesel.

Mardi, Renault (PA 🙂 a été mis en examen par le Tribunal judiciaire de Paris pour tromperie dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en France dans le sillage du “dieselgate” de Volkswagen.

(Tina Bellon ; version française Camille Raynaud, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat/de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également