Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

© Reuters. Walt Disney a publié jeudi des résultats trimestriels meilleurs qu’attendu, alors que le géant du divertissement a enregistré une progression des nouveaux abonnés “streaming” et profité du retour des visiteurs dans ses parcs d’attraction après des

par Lisa Richwine et Tiyashi Datta

(Reuters) – Walt Disney a publié jeudi des résultats trimestriels meilleurs qu’attendu, alors que le géant du divertissement a enregistré une progression des nouveaux abonnés “streaming” et profité du retour des visiteurs dans ses parcs d’attraction après des fermetures provoquées par la crise sanitaire.

Dans les échanges d’après-clôture à Wall Street, le titre du groupe progressait de 5% alors qu’il était resté lors de la séance à un niveau similaire à celui qu’il affichait depuis le début de l’année.

La directrice financière de Disney, Christine McCarthy, a déclaré que les perspectives pour les réservations dans les deux parcs d’attraction aux Etats-Unis demeuraient solides, en dépit de la résurgence des contaminations au coronavirus.

L’Etat de Floride, où se trouve Disney World, le parc étendard du groupe, est l’épicentre de la dernière vague en date de l’épidémie aux Etats-Unis, avec des records de nouvelles infections et hospitalisations dues au COVID-19 ces derniers jours.

Sur la période avril-juillet, Disney a enregistré un gain ajusté de 80 cents par action, battant les attentes de Wall Street qui anticipait un gain de 55 cents selon des données IBES de Refinitiv.

Alors qu’il a placé le streaming au cours de sa stratégie, avec l’objectif de concurrencer Netflix (NASDAQ:) comme leader dans le secteur, le géant du divertissement a enregistré près de 15 millions de nouveaux abonnés sur ses plateformes de vidéo en ligne – Disney+, Hulu et ESPN+ -, pour un total avoisinant les 174 millions d’abonnés.

Disney a aussi profité de l’allègement des restrictions sanitaires pour pouvoir accueillir de nouveau des visiteurs dans ses parcs d’attraction, une activité dont le chiffre d’affaires a progressé pour la première fois en cinq trimestres, à 4,34 milliards de dollars.

Le bénéfice net de la division parcs d’attraction s’est élevé à 356 millions de dollars, contre une perte de près de 1,9 milliard de dollars un an plus tôt, lorsque la grande majorité des parcs étaient fermés.

Disney a publié un chiffre d’affaires global pour le trimestre de 17,02 milliards de dollars, soit une hausse de 45%, alors que la prévision moyenne des analystes s’élevait à 16,76 milliards de dollars selon des données IBES de Refinitiv.

(Reportage Lisa Richwine à Los Angeles, Tiyashi Datta et Eva Matthews à Bangalore; version française Jean Terzian)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également