Particulièrement vulnérable aux aléas de la crise sanitaire mondiale, Expedia a rassuré les investisseurs vendredi. Le puissant groupe d’agences de voyage en ligne a annoncé un bénéfice net de 276 millions de dollars au dernier trimestre 2021, contre une perte de 412 millions un an plus tôt.

En parallèle, le chiffre d’affaires du groupe américain, qui chapeaute toute une série de sites permettant de réserver chambres d’hôtel, billets d’avion ou voitures de location, on pense aux enseignes vrbo, Orbitz, Hotwire, Trivago, Hotels.com ou Egencia pour ne citer qu’elles, a atteint 2,28 milliards de dollars, loupant de peu les estimations consensuelles qui visaient 2,29 milliards. 

C’est aussi une hausse de 148% sur un an, mais toujours en repli de 17% par rapport au dernier trimestre de 2019. Le bénéfice ajusté par action est lui ressorti à 1,06 dollar par action, là où Wall Street s’attendait à 80 cents par action.

“Une solide reprise cette année”

Alors que les réservations brutes se sont élevées à 17,5 milliards de dollars au quatrième trimestre, en hausse de 131% d’une année sur l’autre, le management souligne que l’impact d’Omicron n’est pas aussi sévère que celui des précédents variants, et qu’il anticipe dans ce sens une solide reprise cette année. 

Patron du distributeur de voyages, Peter Kern a expliqué par ailleurs que le monde commençait à s’habituer à la pandémie, et que le principal frein au voyage était désormais avant tout lié aux inconvénients d’ordre administratifs et autres, qui ont pris le dessus sur la peur du virus en lui-même. 

Dans son traditionnel rapport portant sur les tendances pour 2022, Expedia s’attend à ce que les voyageurs dépenseront plus pour leurs vacances, effectueront des voyages durables à des fins spécifiques et prioriseront une flexibilité totale.

Un rendement de 3,60% en dollars

Le voyagiste, qui a diversifié sa stratégie de marketing ces dernières années, en investissant par exemple dans les influenceurs sur les réseaux sociaux via Facebook (NASDAQ:) et Instagram, a donc rassuré les investisseurs, l’action s’envolant de 6% vendredi en séance à Wall Street, touchant au passage un plus haut annuel.

Sur le secondaire, Expedia est notamment présent sur l’échéance février 2030 avec une obligation de type senior sécurisé libellée par coupures de 2.000 dollars. 

Dans la foulée de la remontée des taux en dollar, la valeur a vu son cours perdre plus de six points et être ramené à 97% du nominal. De quoi permettre de tabler sur un rendement annuel de 3,60%.

Bon à savoir, le coupon a été payé ce 15 février par l’émetteur. Les intérêts courus à déboursés sont donc limités au minimum.

Notons encore qu’Expedia est un émetteur de qualité “investment grade”, Standard & Poor’s attributant à sa dette senior un rating “BBB-“.

Expedia: une obligation sans intérêt couru, sous le pair et au rend

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également