Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

La forte hausse des actions des sociétés qui ont produit des vaccins révolutionnaires pour assurer une protection contre le coronavirus mortel montre des signes d’apogée.

Les actions de Moderna (NASDAQ:) ont clôturé en baisse de près de 18 % hier, après que les ventes et le de la société aient largement manqué l’objectif des analystes. Moderna, basée dans le Massachusetts, a déclaré aux investisseurs que ses ventes de vaccins se situeraient entre 15 et 18 milliards de dollars en 2021. Auparavant, la société avait déclaré avoir signé des accords pour 20 milliards de dollars de ventes de vaccins prévues en 2021.

Dans un communiqué, Moderna a déclaré que des délais plus longs pour les commandes internationales pourraient reporter certaines livraisons en 2022. La société a évoqué un “impact temporaire” alors qu’elle tente d’accroître sa capacité de remplissage et de finition des flacons de vaccins.

L’action Moderna, qui a clôturé hier à 284,02 dollars, a perdu un quart de sa valeur au cours des trois derniers mois et plus de 40 % depuis qu’elle a atteint un record en août. Pfizer (NYSE:), autre géant mondial du vaccin, n’a pratiquement pas bougé au cours des trois derniers mois.

Même avant le revers des résultats de Moderna, les investisseurs en vaccins étaient nerveux quant à la viabilité à long terme de cette transaction. Les valeurs des vaccins ont été malmenées le mois dernier après que le fabricant de médicaments Merck & Company (NYSE:) a déclaré qu’une étude montrait que sa pilule réduisait le risque de tomber gravement malade ou de mourir du COVID.

Merck Weekly Chart.

Merck Weekly Chart.

Vingt mois après le début de la pandémie, le lancement réussi d’une pilule COVID-19 pourrait accélérer et élargir la reprise mondiale, diminuant ainsi l’attrait des titres de vaccins.

Le Royaume-Uni est devenu hier le premier pays à autoriser la thérapie à emporter de Merck.

Le ministre britannique de la santé, Sajid Javid, a déclaré dans un communiqué :

“Cela va changer la donne pour les plus vulnérables et les immunodéprimés, qui pourront bientôt recevoir ce traitement révolutionnaire.”

Vaccins contre thérapies

Outre la pilule de Merck, d’autres concurrents et thérapies potentielles émergent et pourraient porter atteinte aux ventes des principaux producteurs de vaccins, notamment Moderna, Pfizer et Johnson & Johnson (NYSE:). Selon une étude brésilienne publiée dans la revue Lancet Global Health, un antidépresseur générique et peu coûteux pourrait, par exemple, réduire le risque que le COVID-19 conduise un patient infecté à l’hôpital.

Dans le plus grand essai clinique évaluant l’effet de l’antidépresseur sur le COVID-19 à ce jour, les patients ayant reçu de la fluvoxamine étaient nettement moins susceptibles de devoir être hospitalisés que ceux qui n’en avaient pas reçu, selon un rapport du Wall Street Journal.

L’Inde, l’un des plus grands producteurs de vaccins, augmente rapidement ses exportations après ses précédents revers dus à l’augmentation de la demande intérieure. L’Organisation mondiale de la santé a accordé cette semaine une autorisation d’urgence à un vaccin COVID mis au point conjointement par l’agence indienne de recherche médicale et le fabricant local Bharat Biotech International Ltd. L’approbation de l’OMS pourrait accélérer la reprise des expéditions de vaccins en provenance de l’Inde, qui a interrompu ses exportations en avril pour donner la priorité à ses propres citoyens au milieu d’une deuxième vague mortelle de coronavirus.

Selon Matthew Harrison, analyste chez Morgan Stanley (NYSE:), les vaccins restent la principale mesure de prévention et la plus grande opportunité de marché, mais la taille de ce marché n’est pas claire.

Les prévisions de Harrison concernant les ventes annuelles de vaccins contre le coronavirus à long terme varient entre 3 et 30 milliards de dollars. Il attribue une pondération égale à Pfizer et Moderna.

Conclusion : Faut-il désormais rester à l’écart des actions de vaccins?

Nous pensons que les meilleurs jours pour gagner de l’argent sur les actions de vaccins sont derrière nous. L’augmentation de l’offre de vaccins, depuis les producteurs à faible coût comme l’Inde jusqu’à l’autorisation de pilules antivirales comme celle que Merck a développée, continuera de peser sur les ventes des producteurs de vaccins occidentaux, dont Moderna et Pfizer.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également