© Reuters. La vaccination est une arme pour lutter contre la propagation du variant Delta en France et son obligation pour les personnes âgés de plus de 12 ans doit être envisagée, a déclaré vendredi Dominique le Guludec, présidente de la Haute Autorité de S

PARIS (Reuters) – La vaccination est une arme pour lutter contre la propagation du variant Delta en France et son obligation pour les personnes âgés de plus de 12 ans doit être envisagée, a déclaré vendredi Dominique le Guludec, présidente de la Haute Autorité de Santé (HAS).

Le variant Delta du coronavirus SARS-CoV-2, initialement découvert en Inde, est bien plus contagieux que les autres variants en circulation, déjà plus transmissibles que la souche initiale. Il représente désormais “environ 20% des nouveaux diagnostics” en France, a expliqué le ministre de la Santé Olivier Véran en début de semaine sur franceinfo.

“Oui, on a une menace, c’est celle du variant Delta. La différence majeure, c’est qu’aujourd’hui, on a une arme donc on a le choix à l’automne de se retrouver dans la situation de l’année dernière avec à nouveau une épidémie à un pic et des restrictions sanitaires ou on a le choix de se faire massivement vacciner”, a-t-elle expliqué.

“Ce choix, je ne peux qu’exhorter tout le monde à le prendre. On a des vaccins qui marchent et qui marchent très bien, y compris contre ce variant”, a-t-elle ajouté.

Les soignants doivent notamment entendre qu’ils ont un rôle particulier dans la transmission de ce virus et “qu’ils en tirent les conséquences et aillent se faire massivement vacciner”, a-t-elle ajouté.

Selon Le Parisien-Aujourd’hui en France, le gouvernement envisage une obligation de vaccination pour cette catégorie de population et devrait soumettre un texte de loi en septembre, voire dès le mois de juillet.

“On reste désolés d’arriver à l’obligation vaccinale, on a toujours pensé qu’il valait mieux convaincre”, a expliqué Dominique le Guludec.

Selon cette dernière, “il faudra envisager” également une vaccination obligatoire pour tous au-dessus de 12 ans, en fonction de la situation épidémique et du temps de vaccination.

“Il n’est pas question de stigmatiser les soignants qui ont beaucoup donné dans cette crise. Ils ont un rôle important mais ils sont loin d’être les seuls”, a-t-elle insisté.

La HAS rendra également un avis sur l’obligation vaccinale pour les 24-59 ans, si elle est saisie sur la question, a expliqué Dominique le Guludec.

Cette dernière a rappelé que le risque d’un retour des restrictions sanitaires à l’automne était réél. “Les règles seront pour tout le monde et tout le monde subira la non-vaccination de certains”, prévient-elle.

(Hayat Gazzane, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également