© Reuters.

Investing.com – Alors que nombreux sont ceux qui débattent pour savoir si le peut-être considéré comme de l’ numérique ou non, la banque Goldman Sachs (NYSE 🙂 estime plutôt que la cryptomonnaie devrait être comparée au .

Jeff Currie, le responsable mondial de la recherche sur les matières premières chez Goldman Sachs, a en effet rejeté les comparaisons entre le et l’or en tant que couverture contre l’inflation, et a estimé que le BTC est plus proche d’un actif “à risque” comme le cuivre.

S’exprimant dans l’émission Squawk Box Europe de CNBC, Currie a noté que le cuivre et le bitcoin fonctionnent tous deux comme des “actifs à risque” pour la couverture en raison de leur volatilité, tout en décrivant l’or comme une couverture plus stable “sans risque” :

“Les monnaies numériques ne sont pas des substituts de l’or. Elles seraient plutôt un substitut du cuivre, elles sont pro-risque, des actifs à risque. Elles sont un substitut au risque sur les couvertures d’inflation, pas au risque sur les couvertures d’inflation”.

“Vous regardez la corrélation entre le bitcoin et le cuivre, ou une mesure de l’appétit pour le risque et le bitcoin, et nous avons 10 ans d’historique de trading sur le bitcoin – c’est définitivement un actif à risque”, a-t-il ajouté.

M. Currie a noté qu'”il y a une bonne et une mauvaise inflation”, contre laquelle différents actifs se protègent, et a expliqué que “la bonne inflation est celle qui est tirée par la demande” et que le bitcoin, le cuivre et le sont des couvertures contre ce type d’inflation. Cependant :

“L’or couvre la mauvaise inflation, lorsque l’offre est réduite, ce qui est … axé sur les pénuries de puces, de produits de base et d’autres types de matières premières. Et vous voudriez utiliser l’or comme cette couverture”.

Currie a aussi déclaré que, selon lui, les matières premières ayant une utilisation réelle sont la meilleure couverture contre l’inflation, car elles reposent sur la demande, et non sur les taux de croissance :

“Les matières premières sont des actifs au comptant qui ne dépendent pas des taux de croissance à terme mais du niveau de la demande par rapport au niveau de l’offre aujourd’hui.”

“Par conséquent, elles couvrent l’inflation imprévue à court terme, créée lorsque le niveau de la demande globale dépasse l’offre dans les dernières phases du cycle économique”, ajoute la note.

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également