© Reuters. Le groupe américain de capital-investissement Apollo Global Management est entré à son tour dans la bataille pour le rachat de la chaîne britannique de supermarchés Morrisons en déclarant réfléchir à une offre. /Photo prise le 5 juillet 2021/REUT

par James Davey

LONDRES (Reuters) – Le groupe américain de capital-investissement Apollo Global Management est entré à son tour dans la bataille pour le rachat de la chaîne britannique de supermarchés Morrisons en déclarant réfléchir à une offre.

Apollo, qui n’est pas parvenu l’an dernier à racheter Asda, numéro trois du secteur en Grande-Bretagne, a dit être à un stade préliminaire de sa réflexion en vue d’une éventuelle offre sur Morrisons. Le fonds a précisé n’avoir pas encore pris contact avec le conseil d’administration du distributeur.

Morrisons a indiqué samedi que son conseil d’administration avait recommandé une offre de Fortress Investment Group d’un montant de 6,3 milliards de livres (7,34 milliards d’euros).

L’offre de Fortress, soutenue par l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada et Koch Real Estate Investments, est supérieure à celle de 5,52 milliards de livres du groupe Clayton, Dubilier & Rice (CD&R), que Morrisons a rejetée le 19 juin, la jugeant insuffisante.

Elle est toutefois inférieure aux 6,5 milliards de livres réclamés la semaine dernière par JO Hambro, l’un des principaux actionnaires de Morrisons avec 3% du capital.

Les trois plus gros actionnaires de Morrisons, Silchester, Blackrock et Columbia Threadneedle, qui détiennent respectivement 15,2%, 9,6% et 9,4% du capital du groupe selon les données de Refinitiv, n’ont fait aucun commentaire dans l’immédiat.

Les analystes pensent qu’Amazon (NASDAQ:), partenaire de Morrisons, pourrait également lancer une offre sur la chaîne de supermarchés. Des rumeurs évoquent aussi la possibilité d’une offre d’autres fonds de capital-investissement.

A la Bourse de Londres, l’action Morrisons bondissait de plus de 11% à 266,7 pence en milieu de journée, signe que les investisseurs parient sur une bataille d’enchères entre les acquéreurs potentiels, l’offre de Fortress se situant à 254 pence.

Selon les lois britanniques, Fortress a jusqu’au 17 juillet pour faire une nouvelle offre sur la chaîne de supermarchés.

La bataille pour la prise de contrôle de Morrisons souligne l’intérêt croissant des fonds privés pour les chaînes britanniques de supermarchés, jugées attractives en raison de leur génération de trésorerie et de leurs actifs détenus en pleine propriété.

Les fonds estiment en outre que les supermarchés sont sous-valorisés en Bourse.

Morrisons est le quatrième distributeur britannique par le chiffre d’affaires derrière Tesco (LON:), Sainsbury’s et Asda.

(Reportage James Davey; version française Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également