Le conglomérat japonais Softbank (T:) Group Corp a levé pour l’équivalent de 6,2 milliards d’euros sur le marché obligataire, à travers des souches libellées en euro et en dollar et sur des durées comprises entre 3 et 10 ans. Ces nouvelles obligations sont déjà disponibles sur le marché secondaire.

Pour ne citer qu’elle, l’obligation à maturité 6 juillet 2029 au coupon de 3,375% peut être achetée sur le marché secondaire à 99,83% du nominal, un cours inférieur au prix d’émission de 100%. L’investisseur bénéficie en conséquence d’un rendement de 3,40%.

Libellé par coupures de 100.000 euros, le rating de cet emprunt est “BB+” chez Standard & Poor’s, dans la catégorie “spéculative”, lit-on dans un communiqué du groupe japonais.

Softbank Group Corp utilisera ces fonds de manière plutôt diversifiée, pour rembourser des dettes à court et à long terme, consolider sa position de trésorerie ou encore financer de nouveaux investissements, la base de l’activité de l’entreprise.

Acteur technologique international

En effet, l’entreprise fondée en 1984, et dirigée depuis lors par le tout-puissant Masayoshi Son, se définit comme une société holding investissant dans l’intelligence artificielle et “d’autres technologies transformatrices pour le bien de l’humanité”. Elle détient une kyrielle de participations, dont 40% de l’opérateur télécom japonais SoftBank Corp ou encore une présence à hauteur de 25% dans le capital du géant chinois de l’internet, Alibaba (NYSE:) Group Holding.

Le groupe a par ailleurs également mis sur pied plusieurs fonds de capital-risque, dont le Softbank Vision Fund. Celui-ci a pour objectif d’investir dans des technologies plus singulières, mais prometteuses.

Pepper et Nao

SoftBank Corp a cédé en septembre sa filiale britannique ARM, géant mondial des microprocesseurs à l’américain Nvidia (NASDAQ:), champion des cartes graphiques, tout en s’assurant de rester un actionnaire stratégique de la nouvelle entité issue de la fusion.

Softbank a aussi cédé au constructeur automobile sud-coréen Hyundai (KS:), Boston Dynamics, la société de robotique basée connue pour ses robots chiens à quatre pattes. Le groupe japonais fabrique toutefois encore Pepper et Nao, des robots parlant destinés à la conversation et comme assistant personnel.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également