Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

Les projets d’infrastructures (routes, infrastructures énergétiques, Internet…) sont plus que jamais d’actualité. En effet, ils font partie intégrante des moyens avec lesquels les autorités veulent redynamiser des économies mises à mal par la pandémie.

On pense ici avant tout au colossal plan de relance de Joe Biden aux Etats-Unis. En Europe, les mesures post-Covid passent aussi par le renforcement du développement d’infrastructures durables et hautement performantes dans les domaines des transports, du numérique et de l’énergie.

Investir dans les infrastructures pourrait donc sembler pertinent. Sur Euronext Bruxelles, une société est spécialisée dans ce créneau: la société TINC.

Plus précisément, TINC est une société d’investissement qui détient des participations dans des entreprises actives dans la création et l’exploitation d’infrastructures. Elle ne détient pas et n’exploite pas directement des infrastructures, mais elle est par contre propriétaire d’un portefeuille diversifié de participations dans des actifs d’infrastructure, tels que des routes, des lignes de tram, un centre d’entreprises, un parking et des infrastructures énergétiques (des parcs éoliens…), en Belgique, aux Pays-Bas et en Irlande.

Un rendement de 4%

Ce portefeuille offre un avantage celui-ci de “générer des flux de trésorerie d’un caractère durable sur le long terme”, souligne la société TINC. Et c’est ce flux de trésorerie qui est à la base de la politique de distribution de la société.

A cet égard, TINC souhaite verser un montant brut de 0,52 euro par action pour l’exercice fiscal en cours (proche de la rémunération de 0,51 euro distribuée pour l’exercice précédent), indiquait l’entreprise lors de ses derniers résultats semestriels. Au cours actuel de 12,74 euros (*), cela représente un rendement par action d’un peu plus de 4%.

Du côté de la communauté des analystes, on est plutôt positif sur la valeur, les quatre courtiers qui suivent la valeur ayant une recommandation d’achat ou de conserver (**). Aucun “vendeur” donc. Les estimations consensuelles à douze mois envoient l’action à 14 euros, de quoi laisser place à une hausse d’un peu moins de 10% par rapport au cours actuel.

Cotée sur Euronext Bruxelles depuis le 12 mai 2015, TINC affiche une capitalisation boursière de l’ordre de 463 millions d’euros, un niveau supérieur à la valeur nette d’inventaire de 437,4 millions arrêtée au 31 décembre (ou 12,03 euros par action). Cette valeur nette d’inventaire sera actualisée à l’occasion de la publication des résultats annuels ce 8 septembre.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également