© Reuters. Le président iranien élu, Ebrahim Raïssi, a déclaré prévenu lundi que la politique étrangère de l’Iran ne se limitera pas à la relance de l’accord nucléaire conclu en 2015 avec les puissances mondiales. /Photo prise le 21 juin 2021/REUTERS/Majid

DUBAÏ (Reuters) – Le président iranien élu, Ebrahim Raïssi, a prévenu lundi que la politique étrangère de l’Iran ne se limitera pas à la relance de l’accord nucléaire conclu en 2015 avec les puissances mondiales.

Ebrahim Raïssi, 60 ans, partisan d’une ligne dure et critique virulent de l’Occident, va officiellement succéder au pragmatique Hassan Rohani en août. Son élection s’est produite alors que l’Iran cherche à sauver l’accord nucléaire mis à mal par le retrait américain et les sanctions instaurées dans la foulée par l’administration de Donald Trump en 2018.

“Notre politique étrangère ne se limitera pas à l’accord nucléaire”, a déclaré Ebrahim Raïssi à Téhéran lors de sa première conférence de presse depuis son élection, vendredi. “Nous aurons des interactions avec le monde. Nous ne lierons pas les intérêts du peuple iranien à l’accord nucléaire.”

Selon les responsables iraniens et occidentaux, il est peu probable que l’arrivée d’Ebrahim Raïssi modifie la position de l’Iran dans les négociations visant à relancer l’accord nucléaire de 2015, initié avec l’accord du Guide suprême iranien, l’Ayatollah Ali Khamenei, qui a le dernier mot sur les dossiers les plus importants.

Le président élu iranien a également déclaré que les États-Unis avaient violé l’accord et que l’Union européenne n’avait pas respecté ses engagements.

“J’exhorte les États-Unis à revenir à leur engagement envers l’accord (…) Toutes les sanctions imposées à l’Iran doivent être levées et vérifiées par Téhéran”, a-t-il déclaré.

Des négociations sont en cours à Vienne depuis avril pour déterminer comment l’Iran et les États-Unis peuvent tous deux revenir au respect du pacte nucléaire.

Les deux parties se rapprochent plus que jamais d’un accord, a déclaré la semaine dernière le négociateur en chef de Téhéran, Abbas Araqchi.

(Parisa Hafezi ; rédigé par Raya Jalabi, version française Hayat Gazzane)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également