© Reuters. Des milliers de nationalistes israéliens d’extrême droite se sont défilés mardi à Jérusalem-Est lors d’une “Marche des drapeaux”, une manifestation ayant ravivé les tensions avec les Palestiniens et représenté un premier défi pour le nouveau gouvernement.

par Stephen Farrell et Rami Ayyub

JERUSALEM (Reuters) – Des milliers de nationalistes israéliens d’extrême droite ont défilé mardi à Jérusalem-Est lors d’une “Marche des drapeaux”, une manifestation ayant ravivé les tensions avec les Palestiniens et représenté un premier défi pour le nouveau gouvernement israélien dirigé par Naftali Bennett.

Les confrontations entre Israéliens et Palestiniens à Jérusalem le mois dernier avaient débouché sur onze jours de violences transfrontalières inédites en plusieurs années entre l’armée israélienne et les factions armées de Gaza.

Un important dispositif était en place mardi pour sécuriser le parcours du cortège, la police anti-émeute israélienne ayant évacué avant l’arrivée des manifestants la place se trouvant devant la porte de Damas, lieu populaire de rassemblement des Palestiniens.

Le Hamas, qui contrôle Gaza, avait prévenu d’un regain des hostilités avec cette manifestation, une forme de défi à la nouvelle coalition gouvernementale de Naftali Bennett, dirigeant d’extrême droite qui s’est allié à des formations du centre et de gauche et à un parti arabe.

Toutefois, après la tombée de la nuit à Jérusalem, les manifestants ont commencé à se disperser sans incident et sans que des tirs de roquette depuis Gaza soient rapportés.

Plusieurs heures avant le début de la marche, cependant, des Palestiniens avaient lancé des ballons incendiaires vers des communes frontalières de Gaza. Au moins une vingtaine d’incendies ont été causés par ces ballons, selon les pompiers israéliens.

Ce type d’incident avait cessé depuis la trêve conclue le mois dernier.

D’après la presse israélienne, l’administration Bennett prévoit des représailles pour la reprise des tirs de ballons incendiaires, mais pas nécessairement dans l’immédiat.

Au moins 27 Palestiniens ont été blessés dans des heurts à Jérusalem-Est avec la police israélienne, qui a fait usage de gaz lacrymogène, ont rapporté les services de secours du Croissant-Rouge palestinien.

Mais les violences ont été moins importantes que craint initialement, alors que la police a empêché les manifestants de franchir la porte de Damas pour se rendre dans le quartier musulman.

(Rami Ayyub et Stephen Farrell, avec Dan Williams à Jérusalem et Nidal al-Mughrabi à Gaza ; version française Jean Terzian)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également