© Reuters. Jusqu’à 10.000 spectateurs pourront se rendre dans les stades olympiques, qui auront une capacité d’accueil plafonnée à 50%, ont annoncé lundi les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo, qui doivent commencer le 23 juillet prochain. /Photo prise

par Antoni Slodkowski et Chang-Ran Kim

TOKYO (Reuters) – Jusqu’à 10.000 spectateurs pourront se rendre dans les stades olympiques, qui auront une capacité d’accueil plafonnée à 50%, ont annoncé lundi les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo, qui doivent commencer le 23 juillet prochain.

Cette annonce intervient quelques jours après que des experts de la santé ont prévenu que la tenue de l’événement à huis clos était l’option la moins risquée pour éviter la propagation du COVID-19.

La décision met en évidence la détermination du Japon d’organiser cet événement sportif, retardé l’an dernier en raison de la pandémie, malgré l’opposition de l’opinion publique et la profonde inquiétude suscitée par la résurgence des infections.

“La limite de spectateurs pour les Jeux olympiques sera fixée à 50% de la capacité des sites, avec un maximum de 10.000 personnes”, ont déclaré les organisateurs dans un communiqué.

Une décision finale concernant les spectateurs japonais était attendue lors de la réunion entre les organisateurs de Tokyo 2020, le Comité international olympique, le Comité international paralympique, le gouvernement japonais et le gouvernement métropolitain de Tokyo.

La présence des spectateurs venus de l’étranger a déjà été interdite par les organisateurs.

La jauge pourrait être encore réduite après le 12 juillet en fonction des éventuelles dispositions concernant un état d’urgence ou d’autres mesures contre la pandémie, ont dit également les organisateurs, tout en promettant de surveiller toute évolution de la pandémie au Japon comme à l’étranger, y compris la propagation des variants.

Les consignes concernant les Jeux paralympiques seront décidées d’ici le 16 juillet.

Le Premier ministre japonais, Yoshihide Suga, avait déclaré plus tôt lundi que la tenue des Jeux olympiques à huis clos ne pouvait pas être exclue si la capitale était placée sous état d’urgence en raison des inquiétudes liées à la pandémie.

L’état d’urgence à Tokyo et dans huit autres préfectures a été levé la semaine dernière.

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a précisé avant la réunion que le taux de vaccination des athlètes et des officiels résidant dans le village olympique était désormais “bien supérieur à 80%”, dépassant ainsi les attentes initiales.

(Reportage Antoni Slodkowski, Chang-ran Kim, Daniel Leussink et Atsuko Aoyama, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également