Jefferies a rejoint il y a quelques jours le club des supporters de l’action Nike (NYSE:). Pour la banque d’investissement américaine, l’équipementier sportif vaut le détour. Elle voit l’action atteindre 192 dollars à un horizon d’un an.

Jusqu’ici, l’analyste de la banque d’investissement, Randal Konik affublait l’action d’un objectif de cours de 140 dollars. À 192 dollars, Nike offre désormais une plus-value potentielle d’un peu plus de 40% par rapport au cours de clôture de 136,89 dollars du mercredi 26 mai.

Jefferies:

Jefferies:

Dans la foulée, Konik a relevé son conseil sur Nike de “conserver” à “acheter” l’action, rejoignant l’écrasante majorité d’analystes favorable à la société d’articles de sports.

Konik est cependant le plus optimiste en termes d’objectifs de cours puisqu’en moyenne les analystes listés par Bloomberg se situent à 163,45 dollars, ce qui ramène la marge potentielle de progression à 20%. Ceci n’empêche pas la communauté des analystes d’être positive sur Nike, avec une majorité écrasante de brokers (26 sur 31) à l’achat sur l’action.

Perspectives de croissance et de rentabilité 

L’analyste de Jefferies affiche ainsi sa confiance dans les perspectives de croissance et de rentabilité de l’activité de Nike à moyen terme. Pour Konik, la dynamique de progression des résultats devrait être soutenue par trois facteurs : (1) le marché du vêtement de sport ne montre aucun signe de ralentissement; (2) Nike devrait récolter dans le futur les fruits de sa stratégie digitale de ventes directes aux consommateurs (via sa plateforme “Nike Direct”), particulièrement chez les jeunes; (3) la Chine restera une importante source potentielle de croissance et une zone où le groupe américain réalise ses meilleures marges.

Les récents déboires de Nike en Chine n’auront qu’un impact à court terme, précise Konik. Fin mars, le géant américain a subi les foudres de la Chine après son boycott du coton en provenance du Xinjiang, sur fond d’allégations de “travail forcé” des Ouïghours.

Leader mondial

Le groupe de Beaverton (Oregon) qui comprend les marques Nike, Converse et Jordana concentre ses activités sur la conception, le développement, la commercialisation et la vente de chaussures, vêtements, équipements et accessoires de sport. Nike revendique être “le plus grand vendeur de chaussures et de vêtements de sport au monde”.

Employant environ 75.400 personnes, le groupe tire la majorité de ses revenus (61%) en dehors des frontières américaines. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 37,4 milliards de dollars pour son exercice fiscal 2020 arrêté au 31 mai de l’année dernière. Côté à Wall Street, sa capitalisation boursière dépasse les 216 milliards de dollars.

Source: Nike’s Shares Have Fallen. Here’s How They Rally 40% (Barron’s)

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également