Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

© Reuters. La Corée du Sud et les États-Unis risquent d’être confrontés à des menaces de sécurité encore plus grandes s’ils poursuivent les exercices militaires annuels conjoints, a déclaré mardi Kim Yo Jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

par Hyonhee Shin et Josh Smith

SEOUL (Reuters) – La Corée du Sud et les États-Unis risquent d’être confrontés à des menaces de sécurité encore plus grandes s’ils poursuivent les exercices militaires annuels conjoints, a déclaré mardi Kim Yo Jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

La Corée du Sud et les États-Unis ont commencé ce mardi des exercices préliminaires et devraient procéder la semaine prochaine à des entraînements plus importants, simulés par ordinateur, a rapporté l’agence de presse Yonhap, en dépit de l’avertissement de la Corée du Nord, selon laquelle ces exercices entraveraient les progrès des relations intercoréennes.

Ces manœuvres constituent une “action indésirable et autodestructrice” menaçant le peuple nord-coréen et accroissant les tensions dans la péninsule coréenne, a déclaré Kim Yo Jong dans un communiqué repris par agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

“Les États-Unis et la Corée du Sud seront confrontés à une menace plus grave pour leur sécurité s’ils ignorent nos avertissements répétés et poursuivent ces dangereux exercices de guerre”, a-t-elle déclaré.

Elle a également qualifié de “traitement perfide” la décision de la Corée du Sud de procéder à ces exercices peu après le rétablissement d’une ligne directe entre Pyongyang et Séoul dans le but d’apaiser les tensions.

La réaction de la Corée du Nord à ces exercices menace de perturber les efforts du président sud-coréen, Moon Jae-in, visant à rouvrir un bureau de liaison conjoint, détruit par Pyongyang l’an dernier, et à organiser un sommet pour tenter de rétablir les relations.

Le porte-parole du ministère américain de la Défense Martin Meiners n’a pas souhaité réagir à la déclaration nord-coréenne, affirmant qu’il serait contraire à la politique du ministère de commenter des manoeuvres militaires.

“Les entraînements conjoints sont une décision bilatérale entre la Corée du Sud et les États-Unis, et toute décision sera le fruit d’un accord mutuel”, a-t-il déclaré.

Un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense s’est également abstenu de tout commentaire sur les exercices préliminaires lors d’un point de presse mardi, indiquant que les deux pays discutaient toujours des dates, de l’ampleur et de la méthode des exercices réguliers.

(Hyonhee Shin, Josh Smithversion, David Brunnstrom ; version française Dagmarah Mackos, édité par Marc Angrand)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également