© Reuters.

Investing.com – Se joignant au chœur des banquiers centraux qui semblent prévenir que le couperet de la régulation va bientôt s’abattre sur le et autres cryptomonnaies, Stefan Ingves, le gouverneur de la banque centrale de Suède (RiksBank), a estimé hier qu’il est peu probable que ce marché échappe à la surveillance réglementaire.

“Quand quelque chose devient assez grand, des choses comme les intérêts des consommateurs et le blanchiment d’argent entrent en jeu”, a-t-il déclaré, ajoutant : “Il y a donc de bonnes raisons de croire que [la réglementation] va arriver”.

La réglementation des crypto-monnaies “interviendra probablement à différents moments et dans différents domaines”, a-t-il également déclaré.

La ministre suédoise des marchés financiers a quant à elle annoncé que le gouvernement est déjà en train de renforcer les réglementations auxquelles sont soumises les plateformes d’échange de crypto-monnaies. Mais elle a appelé cela un “travail en cours au niveau international”. Elle a également déclaré que la lutte contre le risque de blanchiment d’argent que représentent les crypto-monnaies est une “question très importante” qui nécessitera une coopération internationale.

Rappelons que de l’avis de la plupart des experts, la régulation est la principale menace qui pèse sur le Bitcoin. Et l’évolution récente leur donne raison, puisque la récente chute de la cryptomonnaie a été largement accentuée lorsque la Chine a réitéré le 18 mai sa politique défavorable aux cryptomonnaies.

La Banque Centrale de Chine a en effet fait savoir aux institutions financières qu’elles n’étaient pas autorisées à accepter les crypto-monnaies comme moyen de paiement. Les plateformes d’échange sont par ailleurs interdites dans le pays, bien qu’il existe des moyens de contournement.

En Europe, la Commission Européenne étudie actuellement la question, tentant de déterminer la meilleure façon de créer un cadre réglementaire pour les crypto-actifs. De son côté, la présidente de la BCE Christine Lagarde a une fois de plus critiqué le Bitcoin il y a environ 3 semaines, jugeant que les cryptomonnaies favorisent le blanchiment d’argent, et qu’elles n’ont aucune valeur intrinsèque.

Aux États-Unis, la Fed étudie “les différentes façons d’aborder cette question”, a déclaré en mai Randal Quarles, le vice-président de la Fed chargé de la supervision, ajoutant que du temps sera nécessaire pour aboutir à la bonne approche réglementaire.

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat/de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également