© Reuters. La France réitère sa condamnation du coup d’Etat au Mali et conditionne le maintien de son engagement dans le pays au respect du processus de transition politique, a indiqué lundi le ministère des Affaires étrangères. /Photo prise le 25 mai 2021/R

PARIS (Reuters) – La France réitère sa condamnation du coup d’Etat au Mali et conditionne le maintien de son engagement dans le pays au respect du processus de transition politique, a indiqué lundi le ministère des Affaires étrangères.

Le colonel Assimi Goïta, à la tête de la junte qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta en août 2020, a contraint la semaine dernière à la démission le président de transition Bah N’Daw et son Premier ministre Moctar Ouane, avant de se faire désigner président par la Cour constitutionnelle malienne.

“La France réitère sa ferme condamnation du coup d’Etat au Mali ayant abouti à la démission forcée du Président Bah N’Daw et de son Premier ministre le 26 mai dernier”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, dans un communiqué.

Dimanche, la Cédéao avait aussi dénoncé ce coup de force et suspendu la participation du Mali à l’organisation régionale.

Elle a également appelé le pays à nommer un civil comme nouveau Premier ministre et a respecté son engagement de procéder à une transition devant s’achever en février 2022 par une élection présidentielle.

La France “prend acte de la suspension du Mali des institutions de la Cédéao” et “partage la priorité absolue accordée par (celle-ci) à l’organisation de l’élection présidentielle au 27 février 2022”, a précisé Jean-Yves Le Drian dans le communiqué.

“Le respect de ces paramètres, vérifié par la Cédéao, est la condition du maintien de l’engagement des partenaires du Mali et de l’accompagnement de la transition”, a-t-il ajouté.

Dans un entretien publié par le Journal du dimanche, le président Emmanuel Macron a brandi la menace d’un retrait des 5.100 soldats français de l’opération Barkhane, disant ne pas vouloir rester “aux côtés d’un pays où il n’y a plus de légitimité démocratique ni de transition”.

(Hayat Gazzane)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également