© Reuters. A Mexico. La quantité de dioxyde de carbone dans l’atmosphère terrestre a atteint en mai son niveau le plus élevé de l’histoire moderne, en dépit de la chute des déplacements et du ralentissement des activités commerciales induits par la pandémie,

par Sharon Bernstein

(Reuters) – La quantité de dioxyde de carbone dans l’atmosphère terrestre a atteint en mai son niveau le plus élevé de l’histoire moderne, en dépit de la chute des déplacements et du ralentissement des activités commerciales induits par la pandémie, selon un indicateur mondial publié lundi.

Ce résultat, basé sur la quantité de dioxyde de carbone dans l’air à la station météorologique de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) sur le volcan Mauna Loa à Hawaï, est le plus élevé depuis le début des mesures il y a 63 ans, ont indiqué des scientifiques de la NOAA et de la Scripps Institution of Oceanography de l’université de Californie à San Diego.

Cette mesure, appelée courbe de Keeling du nom du scientifique Charles David Keeling qui a commencé à suivre le dioxyde de carbone en 1958, constitue une référence mondiale pour les niveaux de carbone atmosphérique.

Les instruments perchés au sommet de l’observatoire de la NOAA ont enregistré un taux de dioxyde de carbone d’environ 419 parties par million le mois dernier, soit plus que les 417 parties par million enregistrées en mai 2020.

Le dioxyde de carbone étant un facteur clé du changement climatique, les résultats montrent que la réduction de l’utilisation des combustibles fossiles, de la déforestation et d’autres pratiques qui entraînent des émissions de carbone doit être une priorité absolue pour éviter des conséquences catastrophiques, a déclaré Pieter Tans, un scientifique de la NOAA, dans un rapport.

(Sharon Bernstein à Sacramento (Californie) ; Blandine Hénault pour la version française)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également