Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

L’action du constructeur de véhicules électriques Tesla Inc (NASDAQ:) reprend du poil de la bête. Après avoir chuté depuis le record de 900,40 dollars atteint en intraday le 25 janvier, l’action TSLA a gagné 17 % au cours des trois derniers mois, surpassant l’indice de référence NASDAQ 100.

La principale question que se posent maintenant les partisans de Tesla est de savoir si, en plus des gains actuels, l’action du fabricant de véhicules électriques peut revenir au sommet historique de 900 $ cette année.

Compte tenu de la nature très volatile de l’action, il est difficile de prédire si la reprise actuelle de Tesla a de l’avenir. Mais il est important de noter que les perspectives de ses ventes de voitures deviennent plus incertaines qu’il y a un an.

Tout d’abord, la pénurie mondiale de puces continue de jeter le doute sur les objectifs de vente ambitieux de Tesla pour 2021. Le président-directeur général, Elon Musk, a souligné les défis qui découlent de l’imprévisibilité de l’approvisionnement en puces et les obstacles auxquels il s’attend pour accélérer la production dans deux nouvelles usines à Austin, au Texas, et à Berlin, plus tard cette année.

Tesla a de nouveau retardé la livraison de son camion semi-remorque, qui a déjà deux ans de retard. Les premiers camions de ce type sont maintenant prévus pour 2022. L’entreprise a attribué ce retard à des problèmes de chaîne d’approvisionnement et à un approvisionnement limité en cellules de batterie, ainsi qu’à la volonté de la direction de se concentrer sur la mise en service de nouvelles usines. Les plans de la société pour sa première camionnette, qui devait être livrée aux clients dès cette année, sont également affectés par des problèmes de pièces.

Voici ce que Musk a déclaré aux analystes le mois dernier :

“Alors que nous fabriquons des voitures à pleine vitesse, la situation de pénurie mondiale de puces reste assez grave. Pour le reste de cette année, notre taux de croissance sera déterminé par la partie la plus lente de notre chaîne d’approvisionnement.”

Une enquête réglementaire menace Tesla

Outre les risques pour le consensus des bénéfices du marché pour cet exercice, Tesla est confronté à une enquête réglementaire qui pourrait entraîner un rappel massif.

Les États-Unis ont ouvert une enquête formelle sur le système Autopilot de Tesla la semaine dernière après près d’une douzaine de collisions impliquant des véhicules de premiers secours. Au cours des sept dernières années, Tesla a facturé des milliers de dollars à ses clients pour cette fonction.

L’enquête de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) porte sur environ 765 000 véhicules Tesla Model Y, X, S et 3 à partir de l’année modèle 2014. L’organisme de réglementation – qui a le pouvoir de considérer les voitures comme défectueuses et d’ordonner des rappels – a déclaré avoir lancé l’enquête après 11 accidents qui ont fait 17 blessés et un mort.

Selon Bloomberg, Tesla est critiqué depuis des années pour avoir étiqueté le système de manière potentiellement trompeuse. Depuis fin 2016, elle commercialise cette fonctionnalité de niveau supérieur sous le nom de capacité d’autoconduite complète. En réalité, l’Autopilot est un système d’aide à la conduite qui maintient la vitesse des véhicules et les maintient centrés dans les voies lorsqu’il est activé, bien que le conducteur soit censé superviser à tout moment.

Tesla vend désormais cet ensemble de fonctionnalités – souvent appelé FSD – pour 10 000 dollars ou 199 dollars par mois.

Après le lancement de l’enquête par la NHTSA, deux sénateurs démocrates ont demandé à la Federal Trade Commission d’enquêter également sur Tesla concernant la publicité faite par la société pour sa technologie Autopilot et FSD.

Dans une lettre datée de mercredi dernier, les sénateurs Richard Blumenthal (Connecticut) et Ed Markey (Massachusetts) ont demandé à la présidente de la FTC, Lina Khan, d’examiner si Tesla a eu recours à des “pratiques potentiellement trompeuses et déloyales” dans la commercialisation de ces technologies.

“Nous craignons que les fonctions Autopilot et FSD de Tesla ne soient pas aussi matures et fiables que l’entreprise le présente au public”, ont-ils écrit, en pointant du doigt des commentaires de Musk, ainsi qu’une vidéo YouTube de 2019 intitulée “Full Self-Driving” et comportant un lien vers le site de Tesla.

La mise en évidence de ces risques et de la façon dont ils pourraient affecter le cours actuel de l’action Tesla ne doit cependant pas masquer le fait que de nombreux analystes continuent de rester optimistes à l’égard de TSLA. Piper Sandler a réitéré ce mois-ci sa surpondération de l’action et son objectif de cours de 1200 dollars.

Dans une note, les analystes Alexander Potter et Winnie Dong ont déclaré :

“Bottom line : Nous aimons toujours autant ce titre. Tesla reste le moteur de l’augmentation de la pénétration des [véhicules électriques à batterie] dans le monde.”

Conclusion : L’Action Tesla peut-elle renouer avec ses records historiques ?

Il est difficile de prédire le cours futur de l’action Tesla étant donné l’énorme quantité d’intérêt spéculatif pour ce nom. Mais les développements récents montrent qu’il sera assez difficile pour le constructeur de VE de dépasser les attentes dans cet environnement manufacturier difficile.

Les investisseurs devraient traiter l’action Tesla avec prudence.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également