© Reuters. Les membres du G7 ont demandé dimanche à la Russie de réagir contre les auteurs de cyberattaques et de demandes de rançon qui orchestrent leurs activités sur son territoire, à l’issue d’un sommet qui s’est tenu en Angleterre. /Photo d’archives/REUTE

CARBIS BAY (Reuters) – Les membres du G7 ont demandé dimanche à la Russie de réagir contre les auteurs de cyberattaques et de demandes de rançon qui orchestrent leurs activités sur son territoire, à l’issue d’un sommet qui s’est tenu en Angleterre.

Ils ont également demandé à Moscou dans un communiqué commun d’arrêter tout “comportement de déstabilisation” ainsi que “toute activité malveillante”, et l’ont exhorté à mener une enquête sur l’utilisation des armes chimiques.

Selon le texte, la Russie doit “rendre responsable ceux qui, sur son territoire, mènent des attaques par rançongiciel (des logiciels qui prennent en otage des données en échange de rançon), utilisent les monnaies virtuelles pour blanchir les rançons et sont les auteurs d’autres cybercrimes”.

Plusieurs attaques de grande ampleur ont été menées dans les dernières semaines, une ciblant Colonial Pipeline, le plus gros oléoduc des Etats-Unis, et une autre perturbant les activités de JBS USA, spécialiste de la commercialisation de viande de boucherie.

La Grande-Bretagne a par le passé dit que la Russie était l’un des principaux soutiens de ces cyberattaques, lesquelles constituent, selon les membres du G7, une menace de plus en plus importante.

La demande d’une enquête sur l’utilisation des armes chimiques fait suite à l’empoisonnement de l’opposant au régime Alexeï Navalny en août dernier. Ce dernier, retenu en Russie, accuse Vladimir Poutine d’avoir ordonné son assassinat, ce que le Kremlin nie.

“Nous exhortons la Russie à enquêter rapidement et à expliquer l’utilisation d’arme chimique sur son territoire”, peut-on lire dans le communiqué du G7.

(William James, version française Caroline Pailliez)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également