© Reuters. Les pays du G7 réunis en sommet en Angleterre vont annoncer ce samedi un nouveau plan mondial en faveur des infrastructures pour concurrencer le vaste projet de nouvelle ” Route de la soie ” de la Chine, a déclaré un membre haut placé au sein de l’admin

par Steve Holland

CARBIS BAY, Angleterre (Reuters) – Les pays du G7 réunis en sommet en Angleterre vont annoncer ce samedi un nouveau plan mondial en faveur des infrastructures pour concurrencer le vaste projet de nouvelle “Route de la soie” de la Chine, a déclaré un membre haut placé au sein de l’administration du président américain Joe Biden.

Ce responsable, qui a requis l’anonymat, a ajouté que les Etats-Unis presseraient leurs partenaires du G7 à prendre une “initiative concrète sur le travail forcé” en Chine et à inclure une critique à l’encontre de Pékin dans leur communiqué final.

“Il ne s’agit pas seulement de se placer en opposition ou de s’en prendre à la Chine”, a dit ce responsable. “Mais jusqu’à présent, nous n’avons pas proposé de voie alternative positive reflétant nos valeurs, nos normes et notre conception des relations économiques.”

Le projet de nouvelle Route de la soie a été lancé en 2013 par le président chinois Xi Jinping. Il consiste à financer des investissements et des projets de développement de l’Asie à l’Europe et jusqu’en Afrique.

Dans ce cadre, plus de 100 pays ont déjà signé des accords avec la Chine pour développer des liaisons ferroviaires, des ports, des autoroutes ou d’autres types d’infrastructures.

Selon les données de Refinitiv, plus de 2.600 projets représentant au total 3.700 milliards de dollars (3.056 milliards d’euros) étaient liés à cette nouvelle Route de la soie mi-2020, même si les autorités chinoises estimaient alors qu’environ 20% d’entre eux étaient fortement perturbés par la pandémie de COVID-19.

DÉNONCER LE TRAVAIL FORCÉ

D’après le responsable américain s’exprimant sous le sceau de l’anonymat, l’Occident s’est montré incapable jusqu’à présent de proposer une voie alternative positive au “manque de transparence, aux faibles normes en matière d’environnement et de travail et à l’approche coercitive” de la Chine, dont souffrent de nombreux pays ayant décidé de collaborer avec Pékin.

“Donc demain, nous annoncerons avec nos partenaires du G7 un principe de ‘mieux reconstruire pour le monde’, une nouvelle initiative ambitieuse en matière d’infrastructures mondiales qui ne sera pas qu’une simple proposition alternative” à la Route de la soie, a-t-il dit.

Aucune précision n’a été fournie sur le financement de cette initiative. Celle-ci vise à mobiliser plusieurs centaines de milliards de dollars de fonds publics et privés pour combler d’ici 2035 un besoin de 40.000 milliards de dollars pour les infrastructures dans les pays à revenus faibles et intermédiaires, a dit le responsable américain.

Lors de ce sommet en Cornouailles, Joe Biden va aussi exhorter les autres dirigeants à affirmer clairement leur vision selon laquelle le travail forcé constitue un affront à la dignité humaine et “un exemple flagrant de la concurrence injuste de la Chine en matière économique”.

“Nous plaidons pour que nous soyons précis sur des sujets comme le Xinjiang où a lieu le travail forcé et où nous devons mettre en avant nos valeurs en tant que G7”, a dit le responsable au sujet du communiqué final qui sera publié dimanche.

La Chine dément soumettre certaines populations, notamment les Ouïghours, au travail forcé dans le Xinjiang.

(Steve Holland et Michael Holden ; version française Bertrand Boucey)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également