Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

L’emprunt Accentro Real Estate d’une durée résiduelle de deux ans semble se stabiliser sur le marché secondaire. L’obligation du groupe immobilier allemand se négocie en effet aux alentours des 85% du nominal depuis plusieurs jours maintenant, un prix malgré tout inférieur à ses niveaux de la mi-septembre (cfr graphique).

Au prix actuel de 85% du nominal, l’investisseur peut compter sur un rendement de 16,74%, compte tenu d’une maturité égale au 13 février 2023 et d’un coupon de 3,625%. Libellé par coupures de 1.000 euros, l’emprunt ne bénéficie d’aucun rating chez Standard & Poor’s.

La baisse des prix de l’obligation sur le marché secondaire s’inscrit visiblement dans le sillage des déboires du groupe Adler Group, un autre acteur important du secteur immobilier en Allemagne. Autrement dit, Accentro, comme d’autres groupes immobiliers allemands d’ailleurs, semble être victime de la vague de méfiance qui touche le secteur outre-Rhin depuis quelques semaines. Première victime, les entreprises liées (de près ou de loin) au groupe Adler. Si ce dernier a vendu en 2017 l’essentiel de sa participation dans Accentro, il n’en reste pas moins actionnaire à hauteur de 4,78%, sur base du dernier rapport annuel disponible.

“Personne ne veut toucher à l’immobilier allemand maintenant, le niveau de doute sur ce secteur est réel”, déclarait il y a quelques jours Benoit Soler, gestionnaire de portefeuille chez Keren Finance, à l’agence Bloomberg.

De son côté, Accentro n’a pas fait d’annonce particulière. Dans une présentation récente, le groupe a même confirmé ses prévisions de résultats pour l’exercice en cours. Le chiffre d’affaires est attendu entre 170 et 200 millions d’euros et le résultat d’exploitation devrait atterrir dans une fourchette comprise entre 45 à 50 millions.

“Le pipeline de vente est très bien rempli, d’environ 500 millions d’euros, assurant la croissance pour les années à venir”, lit-on encore dans le document publié par la société immobilière.

Privatisation de biens immobiliers

Le cœur de métier d’Accentro consiste à “privatiser des biens immobiliers”, c’est-à-dire à vendre au détail des copropriétés de son portefeuille à des propriétaires occupants ou à des investisseurs locatifs (institutionnels ou non). En parallèle, la société s’occupe aussi de commercialiser des appartements pour le compte de promoteurs immobiliers ou d’investisseurs. La société indique à ce titre avoir vendu depuis 2009, 17.000 biens pour un montant de 1,8 milliard d’euros.

En plus de son marché domestique de Berlin, la société se concentre avant tout sur Hambourg, la zone Rhin-Ruhr et Leipzig.

Sur base des dernières données annuelles disponibles, on apprend qu’Accentro a réalisé un chiffre d’affaires de 125 millions d’euros en 2020. Ses derniers résultats trimestriels sont disponibles via ce lien URL.

Accentro affiche une capitalisation boursière de l’ordre 225 millions d’euros à la Bourse de Francfort.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également