Le buzz sur les fusions et acquisitions dans le secteur du cannabis commence à attirer à nouveau l’attention des investisseurs.

Cette évolution est considérée comme un retour de situation pour l’industrie, qui a connu une baisse importante des rachats d’entreprises qui ont fait la une des journaux depuis l’éclatement du secteur fin 2017 et début 2018.

Au cours du mois dernier, un certain nombre de réalignements majeurs d’entreprises ont relancé la dynamique du secteur.

Parmi les principales transactions du mois de mai, citons l’acquisition de Harvest Health &amp ; Recreation Inc (OTC 🙂 par Trulieve Cannabis Corp (CSE 🙂 pour 2,1 milliards de dollars (2,54 milliards de dollars canadiens). Trulieve, basée en Floride, a racheté son rival de l’État, étendant ainsi sa domination sur le marché.

Le mois dernier également, Hexo Corp (TSX 🙂 a acheté pour 768 millions de dollars Redecan, un producteur privé canadien de cannabis sous licence.

Mais la plus grosse transaction de toutes a été l’acquisition, pour 7,2 milliards de dollars, de la société britannique GW Pharmaceuticals PLC (OTC 🙂 par la société irlandaise Jazz Pharmaceuticals PLC (NASDAQ :).

Jazz hebdo

Jazz hebdo

GW Pharma est considéré comme un leader dans le développement et la commercialisation de médicaments sur ordonnance à base de cannabinoïdes. Elle est également le fabricant d’Epidiolex, le premier traitement à base de cannabidiol approuvé par la Food and Drug Administration américaine pour le traitement des crises associées à l’épilepsie chez les jeunes enfants.

Dans une déclaration publiée par Jazz pour annoncer l’acquisition, le président-directeur général de Jazz, Bruce Cozadd, a souligné l’importance d’Epidiolex :

” Nous sommes ravis d’accueillir nos collègues de GW au sein de Jazz, alors que nous marquons une étape transformatrice dans la création d’un leader biopharmaceutique mondial innovant, à forte croissance, dans le domaine des neurosciences, avec une empreinte commerciale et opérationnelle mondiale. L’ajout de GW diversifie davantage notre portefeuille commercial et notre pipeline innovant avec des thérapies qui sont complémentaires à nos activités existantes, y compris Epidiolex, un produit commercial à forte croissance avec un potentiel de blockbuster à court terme.”

Tilray et Sundial réalisent des gains impressionnants

Dans le prolongement des victoires remportées par le secteur en mai, le mois de juin a continué de s’afficher comme un bon mois dans une grande partie du secteur du cannabis.

Deux sociétés de cannabis en particulier se sont très bien comportées, affichant des hausses à deux chiffres de la valeur de leurs actions depuis le début du mois – Tilray Inc (NASDAQ 🙂 et Sundial Growers Inc (NASDAQ :).

À la clôture de lundi, les actions de Tilray étaient en hausse d’un peu plus de 13,5 % depuis le début du mois. Rien qu’hier, le producteur de cannabis canadien, qui vient de conclure son accord de fusion avec Aphria (TSX :), a gagné près de 5 %.

Malgré cette hausse d’un jour, Tilray n’a pas été la meilleure performance du secteur lundi. Cet honneur est revenu à Cronos Group Inc (NASDAQ :), qui a vu ses actions augmenter de 5,23 % sur la journée pour clôturer à 9,06 $ sur un total de 34,1 millions d’actions échangées.

Chez Sundial Growers, les gains boursiers ont été encore plus impressionnants. Le producteur de marijuana médicinale qui cultive une grande variété de variétés de cannabis a une capitalisation boursière de 2,03 milliards de dollars (2,45 milliards de dollars canadiens).

Son action a grimpé tout au long du mois de juin. Au début du mois, ses actions étaient en hausse de près de 25 %, mais certains de ces gains ont été réduits. L’action a clôturé hier à 1,16 dollar, en hausse de 10,4 % sur l’ensemble du mois.

Le secteur est soutenu par un certain nombre de facteurs. L’élan croissant qui réduit les obstacles réglementaires aux États-Unis en est certainement un. Mais des titres positifs comme l’annonce la semaine dernière par le géant du commerce électronique Amazon.com Inc (NASDAQ 🙂 qu’il soutiendrait un projet de loi fédéral américain visant à légaliser le cannabis et qu’il apporterait des ajustements à sa politique d’entreprise en matière de dépistage des drogues, semblent certainement avoir eu un effet.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également