Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

2/2
© Reuters. Les incendies qui ravagent la Grèce poursuivent samedi leur progression dans les environs d’Athènes conduisant les autorités à évacuer des centaines d’habitants en lieu sûr. /Photo prise le 6 août 2021/REUTERS/Nicolas Economou

2/2

par Giorgos Moutafis et Stamos Prousalis

ATHÈNES (Reuters) – Les incendies qui ravagent la Grèce depuis cinq jours ont poursuivi samedi leur progression, ravageant des milliers d’hectares sur l’île d’Eubée (Evia en grec), où des centaines de personnes ont été évacuées par bateau pour être conduites en lieu sûr.

L’incendie, qui s’est déclaré mardi sur l’île située à l’est d’Athènes, s’est propagé sur plusieurs fronts, entraînant l’évacuation de dizaines de villages et rendant le travail particulièrement compliqué pour les soldats du feu.

“La situation est très difficile”, a dit Fanis Panos, gouverneur régional de la Grèce centrale sur Skai TV. “Le brasier situé au nord traverse l’île d’une rive à l’autre”.

Comme dans d’autres pays méditerranéens, les conditions météorologiques sont extrêmes cet été en Grèce, une vague caniculaire inédite en plus de trois décennies ayant déclenché des feux simultanés à travers le pays.

Kyriakos Mitsotakis, le Premier ministre grec, a déploré un “été cauchemardesque” et promis que son gouvernement resterait en première ligne pour défendre les vies humaines.

Dans les environs d’Athènes, les vents ont poussé les feux vers la ville de Thrakomakedones, forçant l’évacuation des résidents. L’incendie a laissé derrière lui des maisons et des voitures entièrement brûlées. Une épaisse fumée couvrait toujours la capitale.

“La situation n’est pas bonne”, a dit à Reuters l’un des résidents de Thrakomakedones, Thanasis Kaloudis. “Toute la Grèce est en train de brûler”.

Sur le mont Parnès, dans la banlieue de la capitale grecque, des feux alimentés par des vents puissants et par des températures élevées ont là aussi provoqué l’évacuation de milliers de personnes.

Le brasier avait diminué en intensité samedi après-midi, mais les vents violents à nouveau attendus dans les prochaines heures pourraient raviver les flammes.

Plus de 700 pompiers, grecs, chypriotes, israéliens et français ont été déployés au nord d’Athènes pour combattre les flammes, avec le renfort de l’armée et d’avions bombardiers d’eau.

Dans la Turquie voisine, les autorités luttent contre les pires incendies de forêt que le pays ait jamais connus, et des dizaines de milliers de personnes, dont des touristes, ont dû être évacuées. En Italie, des vents chauds ont attisé les flammes à travers la Sicile cette semaine.

(Version française Nicolas Delame et Caroline Pailliez)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également